IMG-LOGO
Accueil Article 2e Congrès de la Dynamique unitaire : « Ne sous-estimons pas la gravité de la situation…»
Société

2e Congrès de la Dynamique unitaire : « Ne sous-estimons pas la gravité de la situation…»

par BITOLI Valérie - 28 Feb 2020, 19:02 217 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue du bureau de la Dynamique Unitaire à l'ouverture des travaux du congrès.

L’ouverture des travaux du deuxième congrès de la Dynamique unitaire a été l’occasion pour Yama et les siens de présenter le contexte chaotique dans lequel le pays est plongé.

La Confédération syndicales Dynamique unitaire organise depuis ce matin, ce jusqu’à demain samedi, son deuxième congrès ordinaire à la Chambre de commerce de Libreville. Sous le thème : « Faiblesses et dysfonctionnements des institutions : source systématique  des violations des droits fondamentaux des travailleurs », ce congrès s’inscrit d’abord dans une logique du respect des textes et règlements de l’organisation en plus de servir de cadre pour des débats de fonds sur les problèmes auxquels font face les travailleurs.   

 

D’où ce rappel de Louis Patrick Mombo, dans son discours d’ouverture des travaux : « il est nécessaire de retrousser les manches pour atteindre nos objectifs, notamment la résolution des points qui entravent le bon fonctionnement du syndicalisme ». Le délégué général de la Conasyed a, outre noté, qu’à l’occasion de ces travaux la Dynamique unitaire prend une nouvelle fois l’engagement de contraindre les pouvoirs publics à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents. 

 

Une vision et des objectifs partagés par les acteurs de la société civile invités à ce congrès. Pour Georges Mpaga (Secrétaire Exécutif du ROLBG), la Dynamique unitaire est devenue au fil du temps une référence en matière de combats syndicaux : «  c’est manifestement l’organisation la plus crédible, la plus engagée. Dynamique unitaire a su élever le niveau de l’engagement, du leadership. Il y a cinq ans, les syndicats étaient  décriés pour être devenus des caisses de résonances du régime », souligne-t-il.

 

Le décor planté, le présidant sortant de la Dynamique unitaire, Jean Rémy Yama va prononcer son discours.  Yama va dans un ton  empreint de gravité indiquer que ce congrès se tient dans un contexte difficile sans précédent marqué par l’application des mesures d’austérités par le gouvernement, de la crise institutionnelle au sommet de l’Etat depuis le 24 octobre 2018 (situation paralysant la satisfaction des revendications sociales), le lancement d’une opération scorpion fantoche ne permettant de renflouer les caisses de l’Etat…

 

Mais pour Yama ce contexte chaotique ouvre de  nouveaux défis, il faudra, souligne-t-il, mettre à profit ces travaux pour trouver la solution la plus efficace pour la mobilisation. «  Ne sous-estimons pas la gravité de la situation (…) nous devons travailler pour redonner espoir aux travailleurs, travailler pour produire un plan d’urgence pour le Gabon et les travailleurs. » assène le président de DU.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires