IMG-LOGO
Accueil Article 308 contaminations et 4 décès : maintenant on fait comment ?
Politique

308 contaminations et 4 décès : maintenant on fait comment ?

par BITOLI Valérie - 02 May 2020, 11:47 666 Vues 1 Commentaires
IMG Le Copil dépassé par la situation.

Les chiffres de contaminations et de décès s’envolent, entre temps le gouvernement patauge dans un océan d’incertitudes.

Ca se complique. Le gouvernement du fait de son incapacité à gérer cette crise a décidé d’un retour à un confinement partiel alors que les courbes de contaminations et de décès ne cessent d’augmenter. Hier, dans sa traditionnelle conférence de presse, le Copil a indiqué avoir enregistré 32 nouveaux cas positifs et un décès ce qui porte  à 308 le nombre de personnes contaminées à la pandémie du Covid-19 et à 4 décès. Dans un pays de près de deux millions d’habitants, ces chiffres devraient emmener le régime à tirer toutes les conséquences de son incurie.

 

Le régime dirigé par Ali Bongo est à la vérité coincé. Pris dans une impasse qui consiste à choisir entre un isolement total aux effets sociaux désastreux et un confinement partiel qui coïncide avec un relâchement des mesures de précaution et sans doute une envolée de la courbe de contamination. Le gouvernement a choisi de ne pas véritablement choisir. Naviguant entre les deux solutions au point que plus personne au sein de l’exécutif ne sait exactement où l’on va.  Un véritable pilotage à vue.

 

Par ailleurs, très critiqué  sur la gestion de l’inhumation du Dr Tanguy, accusé d’opacité dans la gestion des fonds et des moyens alloués,  attaqué sur les conditions de traitement des patients,  le Copil ne rassure plus personne.  L’opinion remet désormais en cause la parole de l’entité censée gérer la crise sanitaire. 

 

Dans ces conditions de doutes comment les appels à la sensibilisation recommandant à toutes les personnes  atteintes d’hypertension artérielle et de diabète peuvent être suivis ? Les populations ont peur d’être diagnostiquées positives et de subir des traitements indignes  et inhumains.  Même s’il y va de leur survie.  Puisque le Copil indique dans son dernier communiqué que les 4 personnes décédées présentaient  un point commun : l’existence des comorbidités, en particulier le diabète et l’hypertension artérielle. Lesquelles maladies sont des facteurs de gravité chez les personnes atteintes de Covid-19.  Maintenant on fait comment ?  

 

Partagez:

1 Commentaires

Biyogho - May 02, 15:23

Comment convaincre le gouvernement d'importer le remède de magadascar. Une commande de 2000 bouteilles.


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires