IMG-LOGO
Accueil Article Agressions sexuelles sur mineurs : Réveil Citoyen saisit le procureur de la République pour des poursuites judiciaires contre Pierre Alain Mouguengui et les membres du bureau fédéral
Sport

Agressions sexuelles sur mineurs : Réveil Citoyen saisit le procureur de la République pour des poursuites judiciaires contre Pierre Alain Mouguengui et les membres du bureau fédéral

IMG Le collectif exige la suspension de Pierre Alain Mounguengui.

Ils refusent de se taire devant  une affaire aussi grave. Des jeunes gabonais, réunis au sein du Collectif Réveil Citoyen,  veulent que  toutes les personnalités du monde du football qui ont directement ou indirectement cautionné les agressions sexuelles sur mineurs soient poursuivies et suspendues pour ceux qui occupent des fonctions au bureau fédéral de la Fegafoot. A cet effet, Joël Mapangou, le président dudit collectif, vient de saisir le procureur de la République, le ministre des Sports ainsi que le président de la Commission  d’éthique de la Fegafoot.  

 

Le président du collectif indique par exemple dans le courrier envoyé à la Commission d’éthique ; «   que quiconque a eu connaissance, à inciter, à encourager ou pratiquer de tels actes  alors qu’il avait pouvoir de les arrêter doit faire l’objet d’une suspension.  Or à ce jour, poursuit le collectif,  il y a eu plusieurs dénonciations, je constate que seul Monsieur Assoumou Eyi Patrick a fait l’objet d’une sanction. Par la présente, j’exige que  tous les membres de la Fédération cités dans cette affaire soient purement et simplement suspendus des fonctions qu’ils occupent jusqu’à droit connu sur leur culpabilité. »

 

De même, dans le courrier envoyé au procureur de la République, le Collectif souligne; «  l’enquête que vous diligenterez  avec votre fermeté habituelle permettra de mettre en relief les justes qualifications pénales de cette affaire et d’établir les  responsabilités. »

 

Après ces différentes saisines,  Le Collectif Réveil citoyen annonce l’organisation d’une grande conférence de presse demain, samedi 19 mars, à 13 en face du Laboratoire Pr Gahouma (situé à Petit Paris). L’ordre du jour portera sur les démarches engagées contre le bureau de la Fégafoot,  conclut le collectif.

 

 

 

 

Partagez:

Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires