IMG-LOGO
Accueil Article Arrestation de Carl Mihindou Mi Nzamba, comme un remake de 2016
Politique

Arrestation de Carl Mihindou Mi Nzamba, comme un remake de 2016

par BITOLI Valérie - 19 Feb 2020, 11:29 305 Vues 0 Commentaires
IMG Carl Mihindou Mi Nzamba lors d'une action de bienfaisance à la prison centrale.

Ce proche parmi les proches de Franck Ping vient d’être arrêté par un commando se présentant comme une unité des forces de l’ordre et de sécurité.

On prend les mêmes acteurs et on recommence  le film d’horreur réalisé lors de la période post-électorale de 2016.  Hier,  mardi 18 février, il est 20 heures quand  un commando de 7 personnes se présentant comme des éléments de la police débarque au domicile de Carl Mihindou Mi Nzamba. Le fils de l’ancien ministre   de l’ère Omariene (Valentin Mihindou Mi Nzamba) est tout de suite arrêté à sa résidence sise à Angondjé. Le commando va en outre procéder à une fouille minutieuse de la villa avant d’emporter avec eux l’ensemble des appareils informatiques (ordinateurs, téléphones,  disques durs). 

 

Qu’est-ce qui est reproché à ce membre de l’opposition, par ailleurs très proche de Franck Ping (fils de l’ancien candidat à la présidentielle de 2016) ?  Personne pour l’heure ne sait les motifs de ce kidnapping. Joint par la rédaction de Top Infos Gabon, un membre de la famille révèle que depuis hier soir, ils font le tour des unités de police pour  tenter de retrouver  Carl Mihindou. Mais les démarches s’avèrent jusqu’ici  sans résultats.

 

Sur sa page Facebook, Franck Ping a tout de suite réagi en indiquant ceci : « Des éléments à la solde de l'État viennent de s'introduire dans le domicile de mon frère Carl Mihindou à Libreville.  Ils ont sauvagement mis à sac son domicile, et viennent de l'embarquer de force vers une destination inconnue au moment même où je m'exprime. Ces pratiques totalitaires n'ont pas leur place dans notre pays ! En tant que citoyens, nous ne devons cesser de dénoncer et de combattre ces agissements !!!

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires