IMG-LOGO
Accueil Article Assurés Cnamgs : La pharmacie des Facultés ne reçoit plus !
Société

Assurés Cnamgs : La pharmacie des Facultés ne reçoit plus !

par BITOLI Valérie - 07 Jan 2020, 15:53 180 Vues 0 Commentaires
IMG Le nouveau DG de la Cnamgs est-il déjà dépassé par la situation?

Les assurés Cnamgs sont refoulés de la pharmacie des Facultés depuis ce début du mois.

Depuis le 02 janvier dernier, certaines officines pharmaceutiques agréés Cnamgs refusent de servir les assurés. Les bénéficiaires  de cette assurance qui se sont rendus ces derniers jours à la pharmacie des Facultés, située en face de l'Université Omar Bongo, ont pu en faire l'amère expérience.

 

Les responsables de cette structure ont effet décidé, ni plus ni moins, de ne plus servir  les clients ayant une ordonnance sur fiche de soins Cnamgs. Une situation déplorable  que fustigent les assurés Cnamgs. Lesquels ne comprennent pas, qu'une fois de plus, ils soient traités comme de la "merde" alors que beaucoup d'entre eux, notamment les fonctionnaires, cotisent  pour bénéficier de la prise en charge. Des cris de souffrance  que ne veulent entendre les responsables de l’officine. Ces derniers renvoient les assurés  vers la direction de la Cnamgs pour plus d'explications.

 

Le  6 janvier dernier, la rédaction de Top infos Gabon, a pris attache avec le service communication de la Cnamgs. L'entité gérée par Séverin Anguillet reconnaît  en effet, des retards dans le paiement des factures envoyées par certaines pharmacies dont celle dite des Facultés. La Cnamgs précise notamment que tout est mis en oeuvre pour que les paiements se fassent d'ici la fin de cette semaine.  Tout en relevant que cette situation est  parfois due au fait que les structures pharmaceutiques font parvenir les factures avec beaucoup de retard à la direction du contrôle médical. « Les vérifications entre les prestations et  les couts mettent souvent beaucoup de temps .Ce qui fait que l'on se retrouve  avec plusieurs factures à traiter .Certaines pharmacies  n'ayant pas de grand stocks de médicaments font preuve d'impatience », souligne une source proche de la direction de la Cnamgs.

 

Un jeu de ping-pong entre qui révèle en vérité l'amateurisme et le désordre dans la maison d'assurance. Il n'est pas alors étonnant de constater que l'ancien directeur général de cette entité, Renaud Allogho Okoué, se retrouve aujourd’hui à sans famille pour des affaires de malversations financières.  Question : Sévérin Anguillet, est-il, réellement  à la hauteur des enjeux ?

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires