IMG-LOGO
Accueil Article Attaque pirate au large de Libreville: Un mort, plusieurs blessés…la psychose !
Société

Attaque pirate au large de Libreville: Un mort, plusieurs blessés…la psychose !

par BITOLI Valérie - 22 Dec 2019, 13:30 295 Vues 1 Commentaires
IMG A Port-gentil, les bateaux sont arraisonés.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un navire de la société Satram et plusieurs autres bateaux de pêche ont fait l’objet d’une attaque pirate. A Libreville et Port-Gentil c’est actuellement la confusion.

L’information enflamme la toile et vient d’être confirmée par des sources proches du procureur de la République, un bateau de la société Satram et trois autres navires ont été attaqués dans la nuit d’hier à aujourd’hui par des pirates au large de Libreville entre la Pointe-Denis et Port-Gentil. D’après le site en ligne Direct Infos,  au cours de cette attaque, le commandant du navire, Aymard Koumba-Mbina aurait été tué et deux ressortissants chinois enlevés. 

 

A Libreville comme à Port-Gentil, la situation est pour le moment confuse. Une note d’avis aux navigateurs qui circule sur les réseaux sociaux appelle les bateaux à la vigilance rajoutant qu’à cette heure il n’y a pas d’informations exactes sur la position des pirates.  La gravité de la situation et le mutisme du gouvernement créent désormais la panique.  A Port-Gentil les bateaux  ont été arraisonnés, les passagers sont cloués au sol ne sachant pas combien de temps va durer la paralysie.

 

La Psychose est telle que des voix s‘élèvent désormais dans l’opinion pour interroger la capacité réelle du gouvernement à faire face à ce type d’agression : Où étaient les fameux radars qui ont coûté des sommes colossales ? Que fait notre marine nationale, chargée de veiller sur nos côtes ? Et les interminables opérations de sécurisation du territoire avec les gendarmes partout dans les rues et ruelles ?

 

Partagez:

1 Commentaires

Henry Dupuis - Dec 24, 10:09

Oh mon Dieu, les choses comme sa au Gabon, Ali quitte pouvoir!


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires