IMG-LOGO
Accueil Article Augmentation du prix dans le transport urbain: Attention à la poudrière !
Société

Augmentation du prix dans le transport urbain: Attention à la poudrière !

par BITOLI Valérie - 11 Nov 2020, 06:23 443 Vues 2 Commentaires
IMG Les populations grandes victimes de cette flambée des prix.

La  pandémie de la Covid-19 continue de pousser les populations dans la misère. Pour preuve,  les taximens et autres transporteurs  décident désormais de l’augmentation des tarifs eu égard à la limitation des places. Pour  le tronçon Gare routière/Pk12,  il faut désormais débourser un montant de 1000 Fcfa pour  chaque passager.

 

Par Wilfrid Kombe Nziengui

 

Tout simplement inadmissible. Après la décision prise par le gouvernement de  limiter le nombre  de passagers dans les transports en commun du fait de la lutte contre la pandémie de la Covid-19,   les prix des trajets flambent. Jusqu’à désormais atteindre la démesure.  C'est le cas du parcours Gare-routière/Pk12  sur lequel, les taximens ont augmenté  les tarifs de 400 Fcfa à 1000 Fcfa par passager.

 

En dehors de ce tronçon, c'est toute la capitale qui est victime de cette sévère flambée des tarifs. Par exemple, sur le trajet  Pk5 au panneau pour le carrefour Delta à Akanda en passant par la cité des ailes, les tarifs sont partis de 400f à 700f.  « Les détenteurs de l'autorité de l'État doivent punir sévèrement ces indélicats. C'est trop !  Nous sommes quand même dans un pays de droit. Pourquoi accepter que n'importe qui vienne installer l'anarchie. Le gouvernement devrait réguler ce secteur d'activité en arrêtant des prix pour chaque tronçon » relève un usager.

 

Sauf que cette  augmentation en  cette période de rentrée des classes ne semble pas préoccupée le gouvernement. Lequel reste muet face à un phénomène qui fait peser le panier de la ménagère.  Attention à la poudrière !

 

Partagez:

2 Commentaires

Franck - Nov 11, 14:58

Le gouvernement n'a pas notre temps. Eux ils sont véhiculés. Du coup, ça ne les dérangent pas outre mesure. Ils en profitent surtout pour promouvoir leur fameuse compagnie de transport terrestre, trans'urb. C'est vraiment pitoyable. Notre gouvernement n'est même pas capable de nous protéger et de prendre en considération nos doléances.

Rufine - Nov 11, 16:51

Depuis qu'on demande au gouvernement de gaboniser le secteur de taxi, il n'en a que cure. Ces frères africains venus d'ailleurs se moquent royalement de ce que peuvent ressentir les gabonais, voilà pourquoi ils augmentent les tarifs au gré de leurs intérêts.


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires