IMG-LOGO
Accueil Article Centre national des œuvres universitaires : Vers la grève générale illimitée
Société

Centre national des œuvres universitaires : Vers la grève générale illimitée

par BITOLI Valérie - 29 Sep 2020, 10:59 213 Vues 0 Commentaires
IMG Montée de tensions au CNOU.

Le personnel de cette entité en charge de la gestion de la vie estudiantine menace d’entrer en grève générale illimitée si dans les heures qui suivent leurs revendications ne sont pas satisfaites.

 

Ils annoncent une paralysie totale des activités au Centre national des œuvres universitaires dans les prochains jours.  C’est le sens du communiqué parvenu à la rédaction de Top Infos Gabon, ce lundi 28 septembre, signé de Félix Edande Ekore, porte parole du Syndicat national des œuvres universitaires du Gabon ( Synoug) et de Pierre Nzomo, président du Syndicat des agents des œuvres universitaire du Gabon ( Satoug).  

 

Les deux syndicats fustigent le silence observé par la direction du Cnou, depuis juin 2020, alors qu’à cette période des points de revendications avaient déjà été portées à son endroit. Des points de revendications portant entre autres sur  l’arrêt des activités au restaurant de l’Université Omar Bongo,  les détournements de véhicules, des télévisions, ordinateurs, les dépenses sans justification…

 

Pire, preuve d’un climat délétère et explosif, au cours d’une réunion portant sur le paiement des émoluments d’une catégorie du personnel, la directrice financière s’est permisse de mettre à la porte les partenaires sociaux, dégainent les syndicats.

 

S’en est trop pour eux.  Au regard de toutes ces récriminations, les deux syndicats exigent désormais  la démission de l’ensemble des directeurs centraux et les conseillers du directeur général pour refus d’exécuter la mission de service publique.  Les deux syndicats demandent en outre  que la mise en concession de certains services du Cnou ait lieu «  dans un cadre légal loin des combines et des marchés de gré à gré ».  L’expérience de Sodexo  témoigne des conséquences néfastes des arrangements d’arrière boutique rappellent les représentants des agents. Avant d’appeler ces derniers à la mobilisation pour faire aboutir la cause commune.

 

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires