IMG-LOGO
Accueil Article Communauté Mpongwé : deux rois, un trône et les problèmes
Culture

Communauté Mpongwé : deux rois, un trône et les problèmes

par BITOLI Valérie - 24 Feb 2020, 15:24 429 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue de la cérémonie d'intronisation du nouveau roi.

Jules Adiahenot Rogandji a été intronisé à la tête de la Chefferie, le samedi 22 février dernier, au cours d'un rituel propre à la communauté. Une intronisation qui ouvre la porte à un bicéphalisme à la tête d’Eka.

 

C'est désormais la guerre de leadership au sein de la communauté Mpongwé. Après l’intronisation contestée en décembre 2019, du roi Maindo Berre, les membres de la communauté en désaccord avec ce qu’ils qualifient d’usurpation ont intronisé, le samedi 22 février dernier, un autre roi en la personne de Jules Adiahenot Rogandji. Une intronisation qui ouvre désormais la porte à un bicéphalisme au sein de la communauté. Qui de Maindo Berre et d’ Adiahenot Rogandji détient la  légitimité et la légalité pour diriger la communauté ?

 

Pour certains membres de la chefferie, après le décès du  chef R'Okatimando, les affaires courantes étaient jusqu’ici gérées par son fils avant  d’ouvrir le processus de désignation par toute la  communauté d’un nouveau chef. Seulement voilà, contre toutes attentes, un groupe soupçonné de jouer le jeu de certaines personnalités  politiques au pouvoir, va unilatéralement décider de l’installation de Maindo Berre. Inacceptable, contre-attaquent les partisans de  Jules Adiahenot Rogandji qui promettaient d’installer à leur tour le véritable roi à la tête d’Eka. Pour eux, désormais   le seul est unique dépositaire de l’autorité suprême n’est autre que Jules Adiahenot.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires