IMG-LOGO
Accueil Article Commune d’Akanda: Grégory Laccruche au gnouf, Colin Boreil s’installe
Politique

Commune d’Akanda: Grégory Laccruche au gnouf, Colin Boreil s’installe

par BITOLI Valérie - 17 Dec 2019, 15:01 391 Vues 0 Commentaires
IMG L'ex maire d'Akanda séjourne désormais au gnouf.

Tombé en disgrâce et jeté en prison pour des faits supposés de malversations financières, Grégory Laccruche Aliangah est remplacé à la tête de la mairie par Colin Boreil jusqu’ici deuxième adjoint au maire.

L’ingratitude est sûrement la valeur la mieux partagée au sein du système Bongo/Pdg. Hier adulé pour sa jeunesse, sa supposée « clairvoyance » et une prétendue abnégation au travail, les médias du Palais ainsi que tous les groupes propagandistes n’ont cessé de faire les louanges de Gregory Laccruche Aliangah quand le groupe de l’opposition réuni autour de Jean Gaspard Ntoutoume Ayi dénonçait les limites managériales du petit-frère de l’ex directeur de cabinet d’Ali Bongo. Aujourd’hui tombé en disgrâce et jeté au gnouf pour des supposés faits de détournements de fonds et de blanchiment de capitaux, les médias du pouvoir (notamment le quotidien l’Union) tirent à boulets rouges sur l’ex maire d’Akanda.  

 

Dans l’article publié ce matin, le journal qui porte la voix du Palais, révèle que dès la prise de fonction de Gregory Laccruche de fortes critiques avaient commencé à émailler la gestion de l’ex maire, notamment à travers la mise en œuvre des projets de la nouvelle cité dont l’origine douteuse des financements n’avait pas manqué d’intriguer au sein du conseil municipal.

 

Pourtant le journal qui se plaît aujourd’hui à dénoncer ces faits s’était jusqu’ici gardé de relayer les dénonciations du groupe de l’opposition. Pire, le journal l’Union a été muet sur l’autoritarisme de l’ancien maire, lequel s’était permis d’interdire l’accès à la mairie du groupe de l’opposition qui réclamait la tenue d’un conseil municipal. Après l’incarcération de Gregory Laccruche  Aliangah se pose désormais la question de sa succession à la tête de la mairie. Le lundi 16 décembre dernier un arrêté du gouverneur de l’Estuaire, Guillaume Andjangoué Lappel, a mis fin à « la vacance temporaire » à la tête de la mairie. La commune sera désormais gérée par Colin Boreil qui était à ce jour, le deuxième adjoint au maire. Doit-on espérer quelque chose de ce mic-mac entre Pédégistes?

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires