IMG-LOGO
Accueil Article Communiqué du RPM : « le problème actuel du Gabon réside dans l’incapacité d’Ali Bongo d’assumer les fonctions de président de la République…”
Politique

Communiqué du RPM : « le problème actuel du Gabon réside dans l’incapacité d’Ali Bongo d’assumer les fonctions de président de la République…”

par BITOLI Valérie - 22 Feb 2020, 15:50 132 Vues 0 Commentaires
IMG Alain Mombo, le porte-parole du RPM à la lecture du communiqué final.

A l’occasion de leur traditionnelle réunion du Conseil exécutif, le RPM demande au régime de tirer les conséquences de l’incapacité d’Ali Bongo à assumer la fonction présidentielle.

La déclaration  médiatique de l’honorable Martin Mabala au nom du groupe parlementaire PDG  n’a pas fini de faire polémique. Si les instances dirigeantes du parti au pouvoir  ont tenté dans une communication donnée, le mercredi 19 décembre dernier, de désamorcer la bombe en indiquant demeurer attaché au  respect de la Constitution, le parti d’Alexandre Barro Chambrier y voit quant à lui  la révélation au grand jour de dissensions au sein des différentes instances du  pouvoir. 

 

Dans le communiqué sanctionnant la réunion du Conseil exécutif, du jeudi 20 février dernier, le Rassemblement pour la Patrie et la Modernité indique plutôt que le problème actuel du Gabon réside dans l’incapacité d’Ali Bongo d’assumer au bénéfice des gabonaises et des gabonais, les fonctions de Président de la République qu’il s’est accaparées.

 

Conséquence, indique le RPM, il faut  percevoir dans la sortie du groupe parlementaire du parti au pouvoir  une mise en garde contre la pratique désormais récurrente au sommet de l’Etat où des personnes non habilitées ont pris l’habitude de décider en lieu et place d’Ali Bongo.  Tout en rappelant qu’Ali Bongo s’illustre de plus en plus par de longues et régulières périodes « d’indisponibilités temporaires ». Ce qui emmènent  Barro Chambrier et  les siens à dénoncer l’hypocrisie du pouvoir ainsi que le dévoiement dans le fonctionnement quotidien de l’Etat.  

 

Sur un autre volet,  le parti d’opposition condamne la recrudescence des arrestations arbitraires à l’instar de celle de Karl Mihindou Mi Nzamba.  Ce membre de l’opposition, proche de la Coalition autour de Jean Ping, subirait des tortures et autres traitements inhumains, rajoute le RPM. L’interdiction de sortie du territoire,  le maintien en prison de Pascal Oyougou au-delà des délais maximum de détention préventive, le refus du renouvellement de passeports aux acteurs de la diaspora…sont  d’autres actes dénoncés par le RPM.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires