IMG-LOGO
Accueil Article Condamné pour outrage au Chef de l’Etat : Armel Mwembine Mouendou désormais libre après un an de prison
Politique

Condamné pour outrage au Chef de l’Etat : Armel Mwembine Mouendou désormais libre après un an de prison

par BITOLI Valérie - 09 Oct 2020, 19:18 734 Vues 0 Commentaires
IMG Armel Mwembine, alias Grand Kallé, au centre de la photo, au sortir de la prison.

Armel Mwembine, alias Grand Kallé comme l'appellent affectueusement ses proches, a été libéré ce vendredi 9 octobre 2020.

 

Persécuté, emprisonné pour sa liberté de ton et son engagement contre le pouvoir en place, Armel Mwembine, alias Grand Kallé, vient d’être remis en liberté après avoir purgé un an de prison. En octobre 2019, alors qu’il vient de sortir d’une longue détention arbitraire (307 jours) dans les geôles de la Direction générale des  contre ingérence et de la sécurité militaire, couramment appelée B2, il réalise devant  le commissariat du 5e arrondissement de la commune de Libreville, une vidéo pour dénoncer la séquestration dont il a fait l’objet en plus d’exiger la restitution de son véhicule. 

 

Il ne fallait pas.  Il est dans les heures qui suivent la publication de cette vidéo à nouveau arrêté puis placé sous mandat de dépôt le mercredi 9 octobre 2019 pour les délits d'incitations à la révolte,  trouble à l'ordre public et outrage au Chef de l'Etat.  Délits punis par les articles 74, 75, 88 et 158 du Code pénal gabonais, indique le ministère public.  Il sera condamné, le 20 novembre 2019, à un an de prison ferme. Armel Mwembine est désormais libre, reste à savoir l’orientation qu’il va donner à son combat contre le régime en place.

 

 

 

 

 

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires