IMG-LOGO
Accueil Article Conseil des ministres : les proches de Julien Nkoghé Bekalé dégommés
Politique

Conseil des ministres : les proches de Julien Nkoghé Bekalé dégommés

par BITOLI Valérie - 01 Feb 2020, 17:16 336 Vues 1 Commentaires
IMG Le PM sur la sellete.

Plusieurs proches de l’actuel Premier ministre viennent d’être remerciés à des postes de responsabilités au sein de l’administration publique.

Pour beaucoup, le limogeage de l’actuel Premier ministre n’est plus qu’une question de  temps.  Secoué par les revendications sociales, accusé de complicité dans les malversations financières de la galaxie Brice Laccruche Alihanga,  très critiqué sur la gestion  de la crise née du spectre d’enlèvements d’enfants, incapable d’impulser un nouveau souffle dans la réalisation des projets, Julien Nkoghé Bekalé est ces dernières semaines donné partant de la tête du gouvernement.  Les conclusions du conseil des ministres d’hier, vendredi 31 janvier, viennent de davantage affaiblir le natif de Ntoum.

 

Plusieurs de ses proches à la tête  des postes importants dans l’administration publique viennent d’être dégommés. En tête desquels, Aloïse Ntoutoume Bekalé. Ce ressortisant de Ntoum qui occupait jusqu’ici le poste de Secrétaire général au ministère  des Transports a été démis de ses fonctions. Même si d’aucuns estiment que ce vieil ami de l’actuel Premier ministre  paie surtout le prix de sa proximité avec Patrichi  Tanasa dont il est le beau-père. Le désormais ex Sg avait d’ailleurs été arrêté et entendu dans le dossier des  malversations financières dont son gendre serait l’auteur. Si Aloïse Ntoutoume Bekalé  a été finalement relaxé sa tête était depuis mise à prix.

 

Jean Christian Ndong Bibang, jusqu’ici directeur provincial des douanes de Libreville, vient aussi d’être débarqué de ce poste pour être cassé à l’Inspection itinérante. Celui qui a longtemps été dans l’état-major politique de l’ancien Premier ministre, Casimir Oyé Mba, a lors des dernières élections législatives et locales,  soutenu Nkoghé Bekalé  dans la localité de Ntoum. Des sources indiquent que sa promotion à la direction provinciale des douanes était le juste renvoi d’ascenseur du Premier ministre.

 

A la tête de la Société gabonaise de transports (Sogatra), le premier Ministre perd aussi un de ses protégés en la personne de Bruno Minko Migwa.  L'enfant d’Okolassi ( quartier du deuxième arrondissement  de Ntoum) est depuis plusieurs années un membre de la garde rapprochée de Nkoghé Bekalé. Il se dit que Bruno Minko Migwa est l’un des rares directeurs généraux que Julien avait  jusqu’ici pu placer.

 

Dans la même vague, Aurélie Ntoutoume  désormais pensionnaire à la maison d’arrêt de Gros-bouquet s’est vue remplacée au poste de Secrétaire générale du ministère des Travaux publics.  Si en toute évidence, la fille de l’ancien maire de Libreville, Hubert Martial Ntoutoume, est évincée pour  des accusations de malversations financières dans le secteur éducation, il se dit que l’actuel PM n’a pu jouer de son entregent pour sauver cette cousine éloignée.

Partagez:

1 Commentaires

Tonda - Feb 02, 09:20

"Jouer de son entrejambe" comme vous dites, renvoie à ce qu'il a entre les jambes. J'imagine que vous vouliez dire "jouer de son entregent". Sinon, pour le reste, dire le "natif de" au moins 3 fois dans le texte donne une impression d'absence de vocabulaire. Sinon, j'aime bien le ton général de l'article.


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires