IMG-LOGO
Accueil Article (Conseil des ministres) Syndicaliste gênant, Erisco Mvou Ossialas exfiltré des régies financières
Société

(Conseil des ministres) Syndicaliste gênant, Erisco Mvou Ossialas exfiltré des régies financières

par BITOLI Valérie - 13 Jun 2020, 13:39 1546 Vues 0 Commentaires
IMG Le président de la Cosyref paie le prix de sa liberté de ton.

Le président de la Cosyref, considéré par sa tutelle comme une grande gueule, vient d’être dégommé de son poste au Trésor public pour une affectation en tant que conseiller du DG de l’IGIS.

Certains responsables au sein des  régies financières  voulaient absolument obtenir sa tête, tant ses déclarations enflammées sur les malversations dans les régies financières gênaient. Ces derniers  peuvent sabler le champagne (du moins pour le moment), puisqu’à l’occasion du  conseil des ministres, de ce vendredi 12 juin, l’actuel président de la Confédération des syndicats des régies financières (Cosyref)  a été muté au poste de conseiller du directeur général de l’Institut  Gabonais  de l’image  et du son (IGIS). 

 

Autant dire une voie de garage, pour celui  qui était jusqu’ici inspecteur adjoint au Trésor (avec rang et prérogative de directeur) .  En l’envoyant dans un département qui n’est pas  le sien, les autorités du ministère s’assurent de l’écarter des activités syndicales dans les régies financières et donc s’assurent une  certaine tranquillité.

 

Pas sûr que cela suffise pour éteindre le feu qui couve actuellement dans les mamelles de l’Etat.   Bien qu’à la suite des dernières menaces de grève,  la prime spéciale a été payée aux agents, ces derniers réclament toujours la régularisation des situations administratives, l’harmonisation du paiement des primes et  la publication des audits des agents  et des primes.  Lors de sa dernière montée au créneau, Erisco Mvou Ossialas fustigeait d’ailleurs,  les déséquilibres et frustrations constatées dans le paiement de ces primes ; «  comment expliquer qu’une dame de ménage parce que travaillant dans une administration précise  gagne plus qu’un directeur dans une autre administration ? » s’interrogeait-il.  

 

Il préconisait pour mettre fin à ce désordre organisée et entretenu, le retour au système de fonds communs.  Système qui donne à chaque administration la possibilité de produire et de redistribuer en son sein les fruits de cette production sous forme de primes. Ce discours n’a visiblement plus en haut lieu.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires