IMG-LOGO
Accueil Article Coronavirus : la société civile dénonce l’amateurisme du Gabon et en appelle à l’aide de la Chine
Société

Coronavirus : la société civile dénonce l’amateurisme du Gabon et en appelle à l’aide de la Chine

par BITOLI Valérie - 20 Mar 2020, 14:29 419 Vues 0 Commentaires
IMG Georges Mpaga lors d'une déclaration.

Après le décès d’un premier cas contaminé au Coronavirus sur le territoire national, la société civile monte au créneau pour appeler le Gabon a sollicité l’aide de la Chine.

Le Gabon vient d’annoncer ce jour son premier cas de décès suite à une contamination au Coronavirus (Lire : https://topinfosgabon.ga/articles/coronavirus-quatrieme-cas-et-un-premier-deces). Quelques heures  après la déclaration faite par le porte-parole du Comité de pilotage (Dr Guy Patrick Obiang), la société civile gabonaise  monte au créneau pour dénoncer l’amateurisme et l’irresponsabilité du gouvernement gabonais dans la gestion de cette pandémie.  

 

C’est le sens de la déclaration du Réseau des organisations libres pour la bonne gouvernance (ROLBG) publiée ce jour. Face à l’expansion de la pandémie, l’organisation dirigée par Georges Mpaga ne comprend pas que le gouvernement gabonais ne soit  pas capable  de mettre à la disposition des populations des masques, des gants et des kits de détection au COVID 19. « Nous trouvons scandaleux que dans un contexte d'urgence, le gouvernement gabonais ne soit pas capable de décentraliser la riposte et  les moyens de dépistage. Les patients sont obligés  d'attendre les résultats des prélèvements venant du CIRMF à Francheville… », indique Georges Mpaga. 

 

Pour cette organisation, l’heure est grave et il faut   que le niveau de riposte passe à une échelle supérieure. D'où l'urgence, assène le ROLBG, de faire immédiatement appel à l'aide  de la Chine dont l'expertise et les performances sont unanimement reconnues.

 

Aux populations vivant au Gabon,  la société civile en appelle désormais au respect strict des mesures de sécurité. Ce, au regard de la déliquescence de notre système de santé : « si nous ne faisons rien, les choses peuvent rapidement être hors contrôle à cause de l'état de délabrement de notre système sanitaire. Ainsi, nos structures sanitaires déliquescentes ne pourront répondre à une expansion à grande échelle du Coronavirus », indiquent Mpaga et les siens.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires