IMG-LOGO
Accueil Article Coronavirus : le Gabon entre en confinement partiel
Société

Coronavirus : le Gabon entre en confinement partiel

par BITOLI Valérie - 20 Mar 2020, 16:05 369 Vues 0 Commentaires
IMG Le ministre de l'Intérieur déclare la guerre contre le Coronavirus.

Après le premier cas de décès d’un compatriote suite à une contamination au Coronavirus, le gouvernement gabonais vient de décider d’un confinement partiel des populations sur l’ensemble du territoire national.

Le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha a, dans un ton martial, annoncé les mesures de confinement partiel des populations sur l’ensemble du territoire.  C’était à l’occasion d’une déclaration  lue ce matin. Il s'agit d' une série de mesures restrictives dans les transports.   Précisément de l’interdiction de tous les vols nationaux et internationaux (sauf ceux se rapportant aux évacuations sanitaires),  de l’interdiction des  voyages par voies ferroviaires, fluviales, maritimes et lagunaires.

 

Le gouvernement indique en outre que seuls les déplacements considérés comme essentiels seront tolérés. Pour ces cas, seuls les véhicules des forces de défense et de sécurité, des personnels de santé, des agents de la société d’eau et d’énergie du Gabon, ambulance, Samu,  de pompes funèbres et des médias, sont admis.   Le gouvernement annonce en outre que toutes les structures bancaires seront ouvertes sur l’ensemble du territoire national, les forces de défense et de sécurité ont la  responsabilité de veiller aux distances entre usagers.

 

Tout en appelant désormais à la responsabilité individuelle et collective, les autorités gabonaises indiquent  que le non respect de ces mesures   expose son ou ses auteurs  à l’application de l’article 384 du Code pénal  relative à la mise en danger d’autrui.  S’agissant des mesures de compensations, le ministre de l’Intérieur relève que les membres du gouvernement sont à pied d’œuvre pour annoncer dans les heures avenir une batterie de décisions.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires