IMG-LOGO
Accueil Article Coronavirus/ société civile : « la vie est entre nos mains »
Société

Coronavirus/ société civile : « la vie est entre nos mains »

par BITOLI Valérie - 28 Mar 2020, 17:43 156 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue des membres du GAC.

Le Groupe pour l’alternative communautaire (GAC) vient de lancer de manière officielle ses activités à travers une vaste campagne de sensibilisation contre la propagation du Covid-19.

 

Devant l’urgence de la situation, ils ne pouvaient demeurer inactifs. Ce d’autant plus, qu’en l’espace d’une semaine, le Gabon est très vite passé d’un à sept personnes contaminées au Covid-19. Les leaders de la société civile ont donc décidé de coaliser leurs efforts pour être plus efficace dans la lutte.

 

D’où la mise en place, ce samedi 28 mars, du Groupe pour l’alternative communautaire (GAC).  Le GAC composé entre autres, de  Georges Mpaga, Marcel Libama,  Guy Mombo Leboma et de Pasteur Rostand Essono, a de suite lancé une vaste campagne de sensibilisation et de conscientisation des populations dans les différents arrondissements de la capitale. Non sans avoir procédé au préalable à des formations internes des agents sensibilisateurs afin que tout le monde soit au même niveau d’informations sur les dangers et les gestes de sécurité face à cette pandémie.  

 

Au-delà du message de sensibilisation, il s’agit en outre, pour  la société civile, d’écouter les individus et apaiser leurs craintes.  En plus d’être des courroies de transmission entre les populations et les autorités gouvernementale. Ce fut d’ailleurs, le sens de déclaration faite la veille du lancement de  la caravane par Georges Mpaga, lequel a appelé le gouvernement à prendre d’urgence des mesures d’accompagnement pour aider les familles défavorisées à survivre au confinement partiel imposé sur le territoire national.   Cela passe par la distribution gratuite dès produits de première nécessité (cartons de sardines, sacs de riz,  bidons d'huile, cartons de poulets, bons d'électricité Edan de 30 mille  FCFA), relevait-il.

 

 

Le déploiement sur le terrain se fera également à l’intérieur du pays à travers  des bénévoles qui viendront en appui à la société civile juste après la formation des formateurs qui aura lieu dès la semaine prochaine dans l'une des salles de l'institut français du Gabon. Preuve que désormais « la vie est entre nos mains ». C’est par la solidarité que nous parviendrons à lutter contre cette pandémie, indique le GAC.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires