IMG-LOGO
Accueil Article Détention arbitraire : Patrick Oyabi déclaré non-coupable après un an à la prison centrale
Politique

Détention arbitraire : Patrick Oyabi déclaré non-coupable après un an à la prison centrale

par BITOLI Valérie - 19 Jun 2020, 21:09 533 Vues 0 Commentaires
IMG Patrick Oyabi ( à droite ) aux côtés de Lionel Engonga, un de ses amis.

Devant un dossier vide, le tribunal de Libreville n’a pas eu d’autres choix que de prononcer la liberté sans condition pour le leader de « Génération Waz »

 Il avait osé, il y a plus d’un an, faire le tour des quartiers défavorisés de la capitale, pour dénoncer la précarité dans laquelle croupit  les populations. Cet acte avait été considéré par le régime en place comme une «  instigation à l’insurrection et une atteinte à la sureté intérieure de l’Etat ».  Patrick Juve Oyabi, leader de « la génération Waz » sera arrêté le 10 juillet 2019 par les éléments de la police judiciaire avant d’être déféré à la prison centrale de Libreville. 

 

Mais le dossier de cet activiste est totalement vide. Si ce n’est quelques vidéos de ces pèlerinages au sein des « mapanes », le ministère public n’a rien de sérieux dans le dossier.   Conséquence, à la suite de son procès,  le 15 juin dernier, Patrick Oyabi est déclaré non-coupable.  

 

Sauf  que ce Ndoumou du Haut-ogooué vient de passer un an à la prison centrale  de Libreville. Dans des conditions de détention abjectes et inhumaines.  Qui paiera la facture de cette nouvelle injustice ?  Qui rendra à cet homme le temps passé dans cet enfer  pour des crimes qu’il n’a pas commis ? Comment arrive-ton à garder un homme en détention provisoire alors  que le dossier d’accusation est totalement vide ? Des questions sans réponses,  mais qui à la vérité donnent un sens encore plus grand au combat mené par le leader de la génération waz : le combat d’un Gabon démocratique et développé. Ce d'autant plus, qu'au moment où nous mettons sous presse,  l'ancien  détenu  a tout perdu. Son domicile a été sacagé lors de son interpellation. 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires