IMG-LOGO
Accueil Article Détournements de fonds à la CNAMGS: Voyage au cœur d’un scandaleux pillage financier !
Société

Détournements de fonds à la CNAMGS: Voyage au cœur d’un scandaleux pillage financier !

IMG Michel Mboussou doit rendre des comptes sur sa gestion de la Cnamgs.

13 ans à peine après sa création, la CNAMGS  est quasiment en train de jouer sa survie. Les hôpitaux et pharmacies sont payés au lance-pierres depuis plusieurs années. Quant à l’assurance des prestations dues aux populations les plus vulnérables, elle relève tout simplement de la loterie. Et encore !

 

Désormais, nous sommes loin, très loin des missions assignées à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale, à savoir : « garantir la couverture maladie à l’ensemble de la population gabonaise et assurer le service des prestations familiales aux Gabonais Économiquement Faibles (GEF), qui perçoivent des allocations familiales, une prime de rentrée scolaire et une prime à la naissance sous forme de layette ».

 

Entre détournements de fonds et dérapages plus ou moins volontaires dans la gestion financière, la CNAMGS paie aujourd’hui un lourd tribut aux errements managériaux de ses deux derniers dirigeants, en l’occurrence Michel Mboussou et Renaud Allogho Akoué. Depuis le mois de novembre 2019, le dernier cité est en détention préventive à la maison d’arrêt de Gros-Bouquet pour détournement de fonds présumé. Quant à son prédécesseur, l’on se demande si un jour il sera invité à rendre compte de sa gestion.

 

N’en déplaise à ses proches, dont certains n’ont pas manqué de manifester bruyamment leur mécontentement à la suite de notre article de la semaine dernière (cf. La Cigale Enchantée N°9), Michel Mboussou est quand-même le Directeur général qui aura – et de loin – passé le plus de temps à la tête de l’entreprise. 8 ans ! A ce titre donc, il devrait avoir des choses à dire sur la situation catastrophique que traverse la CNAMGS.

 

Déjà, en 2017, quelque jours à peine avant la fin de son règne,  le Dr Adrien Mougougou, un leader syndical du secteur hospitalier, fustigeait indirectement la gestion du Pr Mboussou : « L’Etat participe au fonctionnement de l’hôpital public par le biais de la CNAMGS, d’autant que les frais des soins que nous offrons aux patients sont payés par elle. Or, depuis des mois, cette structure ne paie plus rien. Un exemple simple : la dette de la CNAMGS vis-à-vis du CHUL, qui est le plus grand hôpital, est presque de l’ordre de trois milliards de francs CFA». Conséquence, «… les fournisseurs ont du mal à être payés, les malades sont nourris à la sardine et aux boules de pain. »

Quid alors de l’amélioration de l’accès aux soins de santé et de la contribution à l’amélioration de l’offre de soins tant vantés par les responsables gouvernementaux et ceux de la CNAMGS ? « Nous n’arrivons même plus à assurer un minimum de soins normaux aux patients », a tristement dénoncé le Dr Mougougou, le 28 octobre 2017.  Par ailleurs, pour ce qui est des actions procédant de la lutte contre l’exclusion sociale et la pauvreté que sont, notamment, le paiement d’une prime de rentrée scolaire et le versement d’allocations familiales aux plus démunis de nos compatriotes, la situation n’est guère plus reluisante. Loin s’en faut, du reste !

 

Et pourtant, en dépit de ce bilan peu glorieux, le psychiatre Michel Mboussou quittera la tête de l’entreprise avec, en poche, un joli chèque d’un montant de 89.108.965 FCFA, sur le détail duquel nous reviendrons dans notre prochaine édition.

Partagez:

3 Commentaires

DOb - Dec 10, 08:57

Scandale financier? où est donc le scandale ici, quel est l'ampleur du scandale et des fonds détournés? les documents qui prouvent le scandale? Titre intéressant mais contenu pauvre en infos tout de même.

michel KOUMBA - Dec 10, 12:56

En Afrique,l'orsque l'on apporte des preuves irréfutables à une situation,le plaignant se fait sanctionné. Pour exemple le cas de la FEGAFOOT ,au sejet des publications des photos des joueurs Gabonais à l'aéroport de Banjul en GAMBIE

Pierre James - Dec 10, 19:21

Affaire Michel Mboussou: " c'est curieux que faire mention de détournements massifs, sans preuve et détails dans une administration où à l'époque aucune dépense n'était réglée sans l'aval du contrôleur financier, et la signature de l'agent comptable. Si je comprends bien votre raisonnement c'est toute l'équipe qui volait? Autre curiosité, la cnamgs a été auditée 2 fois par la cour des comptes et chaque année par un auditeur privé choisit par le conseil d'administration. Autre fait curieux, est que le DG MBOUSSOU a laissé les caisses pleines, pas moins de 29 milliards dont 24,5 en DAT. Que sont ils devenus, puisqu'il parti avec les félicitations du conseil et sous les applaudissements des agents. Question: quel est le manager gabonais d'une société parapublic, a fait mieux que lui ? Citez un nom, un seul! Toujours aussi curieusement, on lui confie une société au rouge la SGEPP, en 20 mois il la remet au vert. Mboussou doit vous gêner, vous avez un autre soucis dites nous la vérité, c'est inutile de salir un brillant compatriote, c'est une denrée rare chez nous. Nb:je crois en ta probité moral même les yeux fermés, il y a des pdgistes voleurs et des opposants voleurs.Il y a les bon et mes mauvais aussi dans l'opposition comme dans le pdg.Désolé de vous décevoir ! cet homme n' est pas du tout inquiété par toutes les sornettes balancés sur la toile il est sûr de lui contrairement à certains toutes tendences confondues. Venez m' injurier!????????????????????????


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires