IMG-LOGO
Accueil Article Deux jeunes baigneurs aspirés par les eaux de Michel Marine
Société

Deux jeunes baigneurs aspirés par les eaux de Michel Marine

par BITOLI Valérie - 02 Apr 2020, 12:15 449 Vues 1 Commentaires
IMG Une baignade qui a coûtée la vie à ces jeunes.

Deux jeunes élèves ont trouvé la mort dans les eaux de la plage de Michel Marine ce début de semaine.

On les croyait à la maison en confinement comme leur camarade en cette période d’arrêt de cours. Mais hélas, les trois jeunes vont se diriger du côté de la plage de Michel Marine dans le cinquième arrondissement de la commune de Libreville. Une  plage   redoutée pour la force des vagues et du courant.

 

Selon les premiers témoignages recueillis auprès des pécheurs, les trois jeunes étaient déjà arrivés trois jours avant à Michel marine pour se baigner, mais ils se sont vus interdire l’accès à la plage par les pêcheurs. Le mardi dernier, les jeunes vont se présenter à nouveau, bravant l'interdiction réitérée par les pêcheurs dès leur apparition.  Les  trois jeunes se jettent à l’eau pour un bain qui sera l'ultime pour deux d'entre eux, notamment pour Ambabani Peter Yashiro élève en classe de 3e et sa camarade Lita en classe de terminal.

 

Une fois arrivés à la digue, les deux jeunes vont être très vite aspirés par la force des eaux. Les deux tenteront de se débattre, mais en vain. Le troisième voyant ses amis en difficulté va voler à leur secours mais son acte de bravoure va se solder par un échec. Apeuré il va donc appeler les pêcheurs qui à leur tour tenteront de les secourir mais hélas. Les corps des deux enfants resteront introuvables pendant des heures. Après un court rituel pratiqués par les pêcheurs, 30minutes plus tard, le corps de Lita remontera à la surface, tandis que celui de Peter sera retrouvé dans les filets des pêcheurs du Capal à Oloumi. Ce  drame doit à nouveau interpeller les parents sur la nécessité  de redoubler de vigilance.

Partagez:

1 Commentaires

Lounda Ongoundou - Apr 03, 08:08

Je vous remercies suite au informations


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires