IMG-LOGO
Accueil Article Disparition inquiétante à Ndéndé : Un militaire laisse une lettre d'adieu et disparait à l'approche de son mariage
Société

Disparition inquiétante à Ndéndé : Un militaire laisse une lettre d'adieu et disparait à l'approche de son mariage

par BITOLI Valérie - 06 Dec 2020, 06:06 34 Vues 0 Commentaires
IMG Dans la ville, cette affaire suscite de nombreuses interrogations.

Fait troublant à Ndéndé, le chef-lieu du département de la Dola, où un militaire est porté disparu, depuis mercredi 25 novembre dernier. Avant de se fondre dans la nature, le corps habillé a envoyé un message d'adieu à sa femme qui se trouvait au moment des faits à Mouila. Dans celui-ci, il demande à sa dulcinée de se rendre à Ndéndé, pour récupérer toutes les affaires, avant de lui conseiller de bien garder les enfants.

 

Par Wilfrid Kombe Nziengui

« Il faut demander à l'armée de te donner un véhicule, pour venir soulever mes bagages à Ndéndé, parce-que je ne suis plus vivant. Garde bien les enfants. Je savais que ça devait arriver un jour », c'est la substance du message de l'adjudant-chef Désiré Mounziegou envoyé à sa femme, qui, au moment des faits, se trouvait à Mouila. A la suite de ce message, le corps habillé, va laisser une lettre dans laquelle il lègue son héritage. Les faits se passent, mercredi 25 novembre 2020, à Ndéndé, la capitale départementale de la Dola dans la province de la Ngounié.

 

Selon une source autorisée, le militaire venait d'être affecté dans la commune de Ndéndé. Affecté au service du trésor public, le père de famille ne cessait de se plaindre des difficultés à joindre les deux bouts à la suite de nombreux problèmes. Mercredi 25 novembre dernier, l'adjudant-chef est absent de son lieu de travail. Son absence n'attire cependant pas l'attention de ses collègues qui n'imaginent pas le pire. Dans la journée, la femme de ce dernier, reçoit le message de son homme sur son téléphone portable. Le contenu est tout sauf une bonne nouvelle. Le premier réflexe, elle va tenter de rappeler, pour savoir ce qui se passe. Mais en vain. L'alerte est lancée et les militaires du B2 de Mouila informés prennent le chemin pour Ndéndé.

 

A leur arrivée sur place, les portes et les fenêtres du domicile du militaire sont closes. Les agents décident alors de défoncer la porte. Désiré Mounziegou est absent des lieux et à la place, les hommes en armes découvrent une lettre d'adieu vraisemblablement laissée par le propriétaire de la maison. Dans cette lettre d'adieu, il procède au partage de son héritage. Un testament qui en dit long sur sa volonté de quitter le monde des vivants.

 

Confus et confrontés à cette triste réalité, les militaires du B2 vont mener des recherches dans toute la ville. Mais un peu plus tard, des sources concordantes laisseront entendre que l'adjudant-chef aurait été aperçu sur la route de Lébamba. Où allait-il ? La question taraude les esprits des habitants de Ndéndé et des villages voisins.

 

Des projets laissés sur le chemin de la réalisation

Qu'est-ce qui s'est réellement passé dans la tête de l'adjudant-chef Désiré Mounziegou ? Quelques jours avant sa disparition, beaucoup ne pouvaient parier sur un pareil scénario. Pourtant, aujourd'hui, la réalité est là, l'adjudant-chef est porté disparu, depuis plusieurs jours, alors qu'il attendait de réaliser plusieurs projets familiaux.

 

Depuis plusieurs mois, le corps habillé préparait d'honorer sa femme devant ses parents. Selon plusieurs sources, l'organisation de cet événement avait démarré depuis quelques mois. Le pagne et une partie de la marchandise avaient déjà même été choisis et achetés. Seulement, à quelques pas de la réalisation de ce projet, le militaire a disparu.

 

(Affaire à suivre)

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires