IMG-LOGO
Accueil Article Dynamique unitaire : « Que les gabonais s’attendent dans les tout prochains jours à la proclamation de l’état d’urgence… »
Politique

Dynamique unitaire : « Que les gabonais s’attendent dans les tout prochains jours à la proclamation de l’état d’urgence… »

par BITOLI Valérie - 09 Apr 2020, 13:53 829 Vues 1 Commentaires
IMG Yama et les siens dénoncent les visées obscures de l'Exécutif.

C’est l’avertissement de la DU devant la démarche du gouvernement visant à interroger la Cour constitutionnelle sur l’éventualité de décréter l’état d’urgence alors que le même gouvernement peine à mettre en application des mesures d’accompagnement.

La peur d’une propagation du Coronavirus dans l’ensemble du pays est-elle la raison qui justifie la volonté du gouvernement de procéder dans les jours ou semaines à venir à l’instauration de l’état d’urgence ? Ce qui sous-entend une réquisition et  un déploiement de l’armée dans les rues avec les restrictions totales des libertés des citoyens. Pour Jean Rémy Yama et les siens cette démarche cache les desseins inavoués de ses initiateurs.

 

Dans une communication datée du 08 avril dernier, le président de Dynamique unitaire  s’insurge d’ailleurs contre l’avis n°18 de la cour constitutionnelle,  du 04 avril dernier, relatif à la demande du Premier ministre tendant à savoir si dans les circonstances actuelles, le président de la République est bien fondé à recourir aux dispositions de l’article 25 de la Constitution.  Par cet avis, poursuit DU, la Cour constitutionnelle vient d’autoriser le président de la République, au motif que la pandémie du Covid-19 est une calamité publique, à déclencher l’état d’urgence.
 

Ce qui emmènent   Yama à appeler  les gabonais à s’attendre, dans les tout prochains jours, à la proclamation de l’Etat d’urgence au Gabon, et non à l’application des mesures farfelues contenues dans le discours du 03 avril. Un discours  remis en cause par Dynamique unitaire.  La Confédération interpelle le peuple gabonais sur le comportement des gouvernants qui démontrent  que le sort des travailleurs, des familles et de l’économie est le cadet de leurs soucis.  

 

La DU en veut pour preuve les nombreuses incohérences et la dimension démagogique du dernier discours d’Ali Bongo : « Sur la prise en charge par l’Etat des factures d'électricité et d'eau, quels sont les critères pertinents d’éligibilité des personnes concernées ? Combien seront-ils sachant que 85% de la population vit sous le seuil de pauvreté ? De ce fait, les sommes d’argent annoncées correspondent-elles réellement à l’ampleur des factures d’électricité et d’eau de cette population ciblée ? »  Interroge Yama. 

 

Avant d’indiquer que pour DU, l’Etat doit prendre toutes les factures d’eau et d’électricité, sans discrimination et sans distinction. Concernant la suspension des loyers pour les plus démunis et pour les sans-emplois, les services de l'administration gabonaise sont-ils en possession d'un fichier identifiant les ménages vivant en location, leurs profils sociaux et les montants des loyers ? Sont-ils en possession d'un fichier identifiant les ménages en location soumis à la taxe d'habitation ? Autant  de questions soulevées par DU qui à ce jour demeurent sans réponse.

Partagez:

1 Commentaires

Laffite - Apr 09, 14:35

Dynamique Unitaire, que je salue au passage fait bien de soulever ses interrogations et d’avertir le peuple après ce festivals de mesures sans fondements. Sur quel fondement légal organiser la discrimination des consommateurs face au service de l'eau et de l’électricité ? Les étrangers sont concernés ou pas ? Et le principe d’égalité des citoyens devant le service public ? Vont-ils le piétiner ?


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires