IMG-LOGO
Accueil Article (Eaux et forêts) Didier Atomo Bibang libre mais le combat continue...
Société

(Eaux et forêts) Didier Atomo Bibang libre mais le combat continue...

par BITOLI Valérie - 10 Jul 2020, 17:53 114 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue du syndicat à sa sortie de détention.

Auditionné puis gardé à vue à la police judiciaire depuis le 07 juillet, le président du Syndicat national des professionnels des Eaux et forets (Synapef), Didier Atome Bibang est désormais libre.

 

 

Gardé à vue de manière illégale (selon ses avocats ) dans les locaux de la police judiciaire (PJ) le président du Syndicat national des eaux et forets, Didier Atomo Bibang, a été relaxé hier dans la nuit.  Deux jours avant le leader syndical avait fait l’objet d’une arrestation en lien avec des faits de  dénonciation calomnieuse et interception d’un courrier officiel. Le bureau du Synapef  ainsi que les membres de la société civile ont, au lendemain de cette mise aux arrêts, accusé le ministre Lee White d’être derrière cette expédition punitive.   Le ministre d’origine britannique est soupçonné   de vouloir régler les comptes au syndicaliste pour avoir  déclenché un mouvement de grève, le 17 juin dernier.

 

Il n’en est rien, rétorque Lee White dans une conférence de presse, organisée le 08 juillet. Le ministre indique plutôt que « les faits à l’origine de cette garde à vue relèvent du droit commun et qu’ils sont relatifs aux accusations de corruption lancées contre des agents du ministère des Eaux et Forêts. »  Une version qui ne convainc pas grand monde.  Surtout pas le Secrétaire général de Brainforest, Marc Ona Essangui et le bureau de la Dynamique unitaire qui promettent dans les jours et semaines à venir une riposte à la mesure de  cette dérive autoritaire.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires