IMG-LOGO
Accueil Article (Eaux et forêts) le Synapef demande le départ de Lee white et annonce un vaste mouvement de grève
Société

(Eaux et forêts) le Synapef demande le départ de Lee white et annonce un vaste mouvement de grève

par BITOLI Valérie - 10 Jun 2020, 19:11 448 Vues 0 Commentaires
IMG Le Synapef lors de sa déclaration du jour.

Le syndicat national des professionnels des Eaux et forêts a, au cours d’une déclaration de presse, exigé le départ du ministre britannique, Lee white.

Le ministère des Eaux et forêts serait-il géré comme une épicerie de quartier depuis la nomination de  Lee White ? C’est le cas,  selon le syndicat national des professionnels des Eaux et forêts. C'est d’ailleurs,  en substance ce qui émane de la déclaration de presse tenue, ce mercredi 10 juin, à l’esplanade du ministère.  Sans langue de bois, ni fioritures, les responsables du Syndicat national des professionnels des Eaux et forets (Synapef) accusent ouvertement Lee White de gérer cette administration sans respect des textes organiques et réglementaires.

 

Notamment, les nominations en violation du décret 291 fixant les attributions et l'organisation du ministère. Mais aussi, l’instruction des missions de terrain non-conforme aux prérogatives spécifiques des services. Ils en veulent pour preuve le fait que l'Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) procède à des contrôles dans les chantiers forestiers alors que son domaine de compétence se situe au sein des parcs ou en périphérie. « Cette confusion de  rôles de différentes entités est inadmissible et doit cesser ! » tempête le Synapef.

 

Sur le plan social, les membres du Synapef réclament le paiement de la prime qui leur est conférée par le code Forestier en son article 285. Une prime logée dans le compte spécial ristourne, n°4705-831L, au Trésor public. Mais, à ce jour, le ministre de tutelle semble totalement indifférent aux préoccupations posées sur la table. Conséquence, le syndicat compte lancer dès, le lundi 15 juin prochain, un mouvement de grève sur l’étendu du territoire avant d’en appeler à la démission du professeur Lee White.  Chaud devant !

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires