IMG-LOGO
Accueil Article (Enquête) Mafia aux Transports : Comment Maganga Moussavou s’est fait escroquer le véhicule offert par Ali Bongo
Investigation

(Enquête) Mafia aux Transports : Comment Maganga Moussavou s’est fait escroquer le véhicule offert par Ali Bongo

par BITOLI Valérie - 11 Dec 2020, 12:39 953 Vues 1 Commentaires
IMG Le véhicule objet de la transaction.

 

Pendant près de deux mois (septembre et octobre 2020), les organisations syndicales et les opérateurs économiques n’ont eu de cesse de dénoncer l’établissement au sein du ministère des Transports de vraies-fausses cartes grises. Emmanuel Nzue, à la tête de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises, va révéler qu’il existe au sein de la Direction générale des Transports terrestres (DGTT) et du Centre d’établissement et de délivrance des documents de transport une mafia bien huilée et bien organisée qui fait dans le faux et usage de faux. Anatole Kabounou Onkoni (Directeur général de la DGTT) et Jean-Félix Mezui (Directeur du Centre) sont sous les feux des projecteurs. Des enquêtes et auditions sont ouvertes par les services de la Direction générale des recherches (DGR) et ceux de la Direction générale des Contre-ingérences et de la sécurité militaire (B2).

 

Si plusieurs agents et responsables sont soupçonnés de tremper dans ces malversations, les enquêtes ne vont pas aboutir à des arrestations. La mafia dans ces deux administrations ne s’arrête pas pour autant, bien au contraire, elle s’amplifie et gagne du terrain. L’ancien Vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou accuse ouvertement Jean-Félix Mezui et ses agents d’avoir été complices d’une vaste opération d’escroquerie ayant abouti au « vol » et au « blanchiment » de son véhicule de marque Mercedes E200 immatriculé FN 765-AA. Scandale !

 

Comment Maganga Moussavou s’est-il fait rouler ?

Pour comprendre les tenants et les aboutissants d’une affaire qui agite le ministère dirigé par Léon Armel Bounda Balonzi, les journalistes de la Cigale Enchantée ont rencontré, jeudi 03 décembre dernier, l’ancien Vice-président de la République. Tout est parti, d’après Maganga Moussavou, de sa volonté de vendre ce véhicule qui lui a été offert à titre gracieux par le président Ali Bongo Ondimba au moment où il occupait les fonctions de Vice-président de la République. Pour mener la transaction, il a recours au service d’un compatriote au nom de Frantz Bibang. Sauf qu’après s’être mis d’accord sur le montant de la vente du véhicule et fournit la documentation y afférente, Maganga Moussavou va attendre plusieurs semaines sans recevoir le moindre copeck. L’opérateur économique aurait, d’après l’ancien maire de Mouila, pris la poudre d’escampette. 

 

Convaincu de s’être fait flouer, l’ancien maire entreprend les démarches, pour retrouver les traces de son véhicule. D’où sa descente au Centre national d’édition et de délivrance des documents de Transport, en début du mois de décembre. Là-bas, après avoir été baladé par des agents, qui vont tenter d’étouffer l’affaire, il lui sera conseiller par le Directeur général, Jean-Félix Mezui de se rendre à Gabon Autosur, entité capable de retracer les différentes transactions des véhicules. A partir du numéro de châssis, Gabon Autosur découvre que le véhicule de Maganga Moussavou est désormais immatriculé FC631AA et serait la propriété de l’agence de location de véhicule Chloé Location. L’homme tombe de haut et ne comprend pas ce qui se passe. En poussant les recherches plus loin, il découvre que le propriétaire de Chloé Location n’est autre que Frants Bibang, l’homme chargé de mener la transaction de vente. Pire l’ancien Vice-président de la République découvre que le Centre aurait délivré à cet opérateur un duplicata de carte grise.

 

A partir de quel dossier ont-ils délivré ce document ? En rentrant les données en machine, ne se sont-ils pas rendu compte que ce véhicule appartenait à autre individu et n’a jamais été importé par Chloé Location ? S’interroge l’ancien VPR. Jeudi 03 décembre, nous rencontrons le directeur général du Centre, Jean-Félix Mezui. Eclaboussé dans cette affaire, l’homme n’est pas capable de fournir le moindre élément, pour expliquer comment cette transaction a été validée par ses services. « Si l’une des parties estime avoir été laissée par le Centre qu’elle porte plainte, le Centre n’a rien à se reprocher », indique-t-il.  

 

Sauf que les aires de suffisance du directeur du Centre cachent mal le malaise et la panique dans une administration devenue un repaire « de coupe-jarrets », dénonce un leader syndical.

 

( La suite,   dans le prochain numéro du journal  La Cigale Enchantée)

Partagez:

1 Commentaires

Cathern - Jan 20, 18:17

It is with sad regret to inform you StarDataGroup.com is shutting down. It has been a tough year all round and we decided to go out with a bang! Any group of databases listed below is $49 or $149 for all 16 databases in this one time offer. You can purchase it at www.StarDataGroup.com and view samples. - LinkedIn Database 43,535,433 LinkedIn Records - USA B2B Companies Database 28,147,835 Companies - Forex Forex South Africa 113,550 Forex Traders Forex Australia 135,696 Forex Traders Forex UK 779,674 Forex Traders - UK Companies Database 521,303 Companies - German Databases German Companies Database: 2,209,191 Companies German Executives Database: 985,048 Executives - Australian Companies Database 1,806,596 Companies - UAE Companies Database 950,652 Companies - Affiliate Marketers Database 494,909 records - South African Databases B2B Companies Database: 1,462,227 Companies Directors Database: 758,834 Directors Healthcare Database: 376,599 Medical Professionals Wholesalers Database: 106,932 Wholesalers Real Estate Agent Database: 257,980 Estate Agents Forex South Africa: 113,550 Forex Traders Visit www.stardatagroup.com or contact us with any queries. Kind Regards, StarDataGroup.com


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires