IMG-LOGO
Accueil Article Enseignement à distance pour les classes d’examen : le niet de la Conasysed !
Société

Enseignement à distance pour les classes d’examen : le niet de la Conasysed !

par BITOLI Valérie - 15 Apr 2020, 17:02 361 Vues 0 Commentaires
IMG La Conasysed met en garde la tutelle sur une telle opération.

Le principal syndicat du secteur éducation vient de rejeter la proposition du gouvernement de procéder aux enseignements à distance pour les classes d’examen.

C’est à travers une lettre ouverte, datée du 14 avril,  adressée aux enseignants,  que la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) a   fait savoir son refus de cautionner la proposition d’enseignement à distance pour les classes d’examen telle qu’émise par le ministère. Un refus qui découle de la non prise en compte par le ministre de tutelle, Patrick Daouda Mouguima et ses équipes, de leurs réserves.

 

L’organisation syndicale conduite par Louis Patrick Mombo indique à cet effet qu’il est impossible de procéder à des enseignements à distance sans avoir au préalable réglé l’ensemble des aspects techniques. Notamment, l’absence de réseau internet et d’électricité dans tout le Gabon. La non-possession par tous les élèves et tous les enseignants d'un téléphone smartphone ou d'un ordinateur et l’absence de sensibilisation des parents d’élèves. 

 

La Conasysed va plus loin en  tirant la sonnette d’alarme sur le danger d’une opération discriminatoire qui  viole l’article 3 de la loi N°21/2011 donnant le droit à l’égal accès à l’éducation à tous les enfants sans distinction d’appartenance sociale. Or, ladite opération risque de clairement mettre sur le banc de touche les enfants issus de classes sociales défavorisées ne pouvant disposer des moyens techniques pour recevoir les cours.

 

Outre, les aspects techniques, la Conasysed dénonce la méthode cavalière avec laquelle le gouvernement a pris une décision aussi importante.  D’où leur refus de servir de caution et de faire valoir. Ce d’autant plus, que les partenaires sociaux dans un élan de collaboration demandait  au gouvernement  de créer un numéro spécial WhatsApp pour une interconnexion avec les enseignants afin de recueillir leurs  avis sur le télé-enseignement d'une part, et de faire passer quelques jours auparavant à la télévision, le technicien qui devait expliquer aux élèves, aux parents et aux enseignants la faisabilité de l'enseignement à distance par Xgest, d' autre part. Et par la suite,   organiser une table ronde spéciale télé- enseignement.

 

Malheureusement, souligne la Conasysed, les propositions des partenaires sociaux n'ont pas été prises en compte par la tutelle, tout comme n'ont pas été pris en compte le paiement des vacations, la remise des bons de caisse aux enseignants qui ont vu leurs salaires suspendus cette fin de mois de mars. Ces enseignants passent la période de confinement général dans la misère totale.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires