IMG-LOGO
Accueil Article Eugène Mba démissionne : « les faucons » ont eu sa peau !
Politique

Eugène Mba démissionne : « les faucons » ont eu sa peau !

IMG Eugène Mba, garde la tête haute.

Déstabilisé par son propre camp,  jeté à la chienlit par ceux qui hier avaient milité pour qu’il occupe ce poste, le maire de la commune de Libreville a finalement cédé en démissionnant.  Depuis plusieurs semaines, Eugène Mba faisait l’objet d’une honteuse et dégoutante cabale médiatique portant sur des prétendues malversations financières et des recrutements et nominations n’ayant pas respecté les normes. 

 

Ceux qui voulaient sa tête n’ont pas hésité à  lancer dans les médias à leur solde une affaire de détournement  de la somme de 338 millions de Fcfa en faveur de  la société JETA pour des travaux de curage de caniveaux non effectués.  Une affaire montée de toute pièce, puisque que les jours qui vont suivre ces prétendues révélations,  lesdits travaux vont être lancés par le maire et ses équipes. Mieux, les pourfendeurs du maire n’ont jamais été capables de faire la démonstration, preuves à l’appui, que les 338 millions ont fini leur course dans les poches d’Eugène Mba.

 

Mais peu importe les arguments du maire, sa tête était donnée à prix. Son pêché ?  Avoir eu l’outrecuidance de débarquer certains hauts responsables à la mairie  parrainés par la présidence. Notamment, Gisèle Yolande Mombo, directrice générale des finances (DGF), présentée comme la belle-mère de  Ian Ghislain Ngoulou, le directeur de cabinet de Nourredin Bongo.  Preuve qu’Eugène Mba n’était pas un homme malléable à souhait, en dépit de l’intervention aussi maladroite que grotesque  de Marie Françoise Dikoumba visant à  faire annuler  ces nominations,  l’homme va rester droit dans ses bottes. 

 

Les injonctions du  gouverneur  de l’Estuaire, la pression des faucons de la présidence,  ne vont pas faire changer la décision d’Eugène Mba. Le banquier de formation voulait donner la gestion de la mairie aux cadres maison. A des personnes qui ont la compétence et la connaissance pour parvenir à gérer la mairie de Libreville de manière saine. Voilà le crime !

 

 

Partagez:

1 Commentaires

SERGE MAKAYA - Jun 08, 19:46

Je connais très bien mon petit frère. Et je sais qu'ils ne sont pas nombreux à être droits comme lui. Akiba petit frère pour le peu que tu as fait à la mairie. Félicitations. Reste toujours intègre comme tu l'as été.


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires