IMG-LOGO
Accueil Article Exclusion à l’INFASS : Les étudiants dénoncent un abus d'autorité
Société

Exclusion à l’INFASS : Les étudiants dénoncent un abus d'autorité

par BITOLI Valérie - 24 Sep 2020, 13:55 457 Vues 0 Commentaires
IMG Les étudiants dénoncent une décision illégale.

Trente étudiants de l’Institut national de formation d’action sanitaire et sociale (INFASS) ont été exclus, au prétexte que ces derniers ayant cumulé un taux d’absence de 30h par trimestre se présentent comme démissionnaire selon le règlement.

C’est par le biais de la décision d’exclusion définitive n°00000058, datée du 18 septembre dernier, que la direction générale de l’Institut national de formation d’action sanitaire et sociale (INFASS) a procédé à l’exclusion formelle d’une trentaine d’étudiants absentéistes.

 

Selon le président du conseil pédagogique, Noëlle Avome Obame Ella Obounou, ces étudiants exclus auraient cumulé un taux d’absence de 30heures par trimestre. Ce qui, au regard des dispositions du règlement intérieur de l’INFASS, notamment l’article 130, leur vaut  la radiation  définitive des effectifs de l’établissement, après l’avis du conseil de discipline.

 

Sauf que les étudiants dénoncent une exclusion abusive de la part des dirigeants. Lesquels, selon eux, n’auraient pas respecté la procédure en vigueur avant la prise de cette décision radicale. Notamment les sanctions énoncées par le règlement intérieur   dans l’article 130 qui stipule  qu’avant de procéder à l’exclusion définitive  d’un étudiant ,les sanctions encourues sont « l’avertissement (entre 10 et 15 heures  par trimestre),infligé par le directeur de la formation initiale ou continue ;le blâme (entre 16 et 20heures par trimestre),infligé par le directeur général  et l’exclusion temporaire d’une semaine (entre 20 et 30 heures par trimestre ),prononcée par le directeur général sur proposition du conseil de discipline.

 

Or, indiquent les étudiants exclus, aucune de ces dispositions n’ont été respectées par les dirigeants avant d’appliquer cette sanction que les étudiants perçoivent comme un règlement de compte ou une volonté manifeste des responsables de l’établissement de mettre fin à leur formation par abus d’autorité.

 

Pour éviter tout soulèvement des étudiants, les syndicats du secteur santé et des affaires sociales, envisagent dans les semaines à venir,  de rencontrer le directeur général de l’INFASS pour faire annuler cette décision.

 

(Affaire à suivre)

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires