IMG-LOGO
Accueil Article Eyéghé Ndong : l’impossible réconciliation en temps de crise
Politique

Eyéghé Ndong : l’impossible réconciliation en temps de crise

par BITOLI Valérie - 21 Apr 2020, 14:18 479 Vues 1 Commentaires
IMG Pour Jean Eyéghé Ndong, l'union sacrée ne peut avoir lieu dans un contexte d'usurpation.

Dans une communication rendue publique ce mardi, l’ancien Premier ministre d’Omar Bongo indique pourquoi « l’unité nationale » ou « l’union sacrée » ne peut avoir lieu contre la pandémie du Covid-19.

Connu pour sa franchise et la défense de ses opinions quitte à s’exposer aux critiques du quota politique et des cercles diplomatiques, Jean Eyéghé Ndong ne  déroge pas à ses principes. Dans une communication publiée ce mardi, le dernier Premier ministre d’Omar Bongo a clairement fait savoir son sentiment de malaise face à l’appel à l’union sacrée lancé par l’exécutif pour combattre la pandémie du Covid-19. 

 

Non, indique Eyéghé Ndong, il ne faut surtout pas se méprendre la crise sanitaire ne s’aurait être une occasion pour mettre «  nos divisions et querelles politiques de côté ».  Pour le sénateur du deuxième arrondissement  de  la commune de Libreville, cet argument est plutôt  fallacieux et ne résiste pas un raisonnement simple dès lors que l’on se place devant une même  problématique : celle de la mort. C’est-à-dire la perte des vies humaines. 

 

JEN rappelle à cet effet que «  pour conserver et assouvir un pouvoir effréné, une clique d’individus à juger bon de supprimer la vie à des gabonais.  Ces citoyens aux mains nus, qui ne demandaient qu’une chose, la vérité des urnes et la connaissance de la souveraineté légitime. »  Quatre ans après, Eyéghé Ndong interroge : « où en sommes-nous ? » Les scorpions (faisant référence à son discours de 2009 lors des obsèques d’Omar Bongo) ne sont-ils pas toujours à l’œuvre ? Autrement dit ne vivons-nous pas toujours sous le joug de ces scorpions ?

 

Au regard de la situation chaotique dans laquelle le pays est plongé, Eyéghé Ndong indique qu’il est temps de construire un pays digne de ce nom et qu’en pareille crise, il eut fallu se référer à la légitimité.  D’où son invite, à ceux qui détiennent les manettes de l’Etat, à une profonde   introspection. « La crise sanitaire peut être une opportunité susceptible d’irriguer qualitativement les cœurs. Les moments de confinement ne visent pas seulement à casser la chaîne de contamination de la pandémie. Ils doivent aussi constituer des instants de réflexion et de remise en question de l’action humaine » lance-t-il.

Partagez:

1 Commentaires

- Apr 21, 16:37


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires