IMG-LOGO
Accueil Article Fait-divers à Ndéndé : l' étrange disparition de l’adjudant Désiré Moudziegou
Société

Fait-divers à Ndéndé : l' étrange disparition de l’adjudant Désiré Moudziegou

par BITOLI Valérie - 06 Jan 2021, 15:30 770 Vues 0 Commentaires
IMG La ville de Ndéndé dans la panique.

 

La ville de Ndéndé, chef-lieu du département de la Dola ne s'est pas encore remise de la disparition mystérieuse de l'adjudant Désiré Moudziegou, agent en service au trésor public de Ndéndé. Désormais, chaque jour qui passe vire vers au désespoir.  

 

Par W.K.N

Le climat est morose depuis le 25 novembre dernier, date de la disparition de Désiré Moudziegou. Dans les foyers, les salles de classes ou encore au marché central de la localité, le sujet continue d'alimenter les conversations. Personne ne sait avec exactitude où se serait rendu le père de famille encore moins ce qui lui serait arrivé durant ce long moment d'absence. Tout le monde sait seulement que le jour de sa disparition il avait envoyé un message d'adieu à sa femme qui se trouvait au moment des faits à Mouila en lui suppliant de bien garder les enfants car il ne sera plus de ce monde, conclura-t-il sans en indiquer les réelles motivations.

 

Une lettre en guise de testament avait également retrouvée sur son lit. Depuis lors, personne n'a plus reçu aucune nouvelle de lui. Une situation qui plonge Ndéndé et ses environs dans la confusion. Au centre-ville, les riverains n'en reviennent pas. La peur et le doute gagnent les esprits.

 

Craignant le pire, certaines personnes ont du mal à se rendre en forêt. Ce qui n'est pas sans conséquence pour leurs activités champêtres qui prennent un coup. Du côté de Mouila, sa famille est inconsolable. Les enfants sans nouvelles de leur papa, se réveillent chaque matin avec  le visage sombre et le regard vide. "C'est une situation que les enfants vont difficilement digérer. C'est un traumatisme pour eux", commente un habitant de Mouila.

 

Plus d'un mois après, la disparition est presque consommée. Tout dernièrement, les agents du B2 de Mouila se sont rendus à Ndéndé récupérer toutes les affaires de l'adjudant. Une façon de tourner la page de leur collègue militaire que beaucoup appellent désormais ''le défunt''.

 

Un acte mystique?

 

Désiré Moudziegou n'aurait rien dit à son entourage avant de prendre sa décision. Près de deux mois plus tard, les questions sur les dessous de cette affaire se multiplient. Que lui est-il arrivé pour prendre une telle décision ? Avait-il des problèmes à son lieu de travail ? Aurait-il agit sous la contrainte d'un accord secret ? Bon nombre de personnes s'accorderaient à penser que la décision de l'adjudant rélève d'une situation mystique. <<Cette disparition n'est pas simple. C'est une décision prise sous la contrainte de certains accords secrets>>, a expliqué un sage de Ndéndé. 

 

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires