IMG-LOGO
Accueil Article [Faits-Divers] Il trouve la mort à un poste de contrôle à Lambaréné
Société

[Faits-Divers] Il trouve la mort à un poste de contrôle à Lambaréné

par BITOLI Valérie - 12 Jan 2021, 18:32 1547 Vues 3 Commentaires
IMG Une vue du lieu de l'accident plongé dans l'obscurité.

Tony Lebambe Ngouana, agent de liaison à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), a été tué le lundi 11 janvier 2020 aux environs de 19h au cours d'un accident de la circulation survenu à un poste de contrôle de la gendarmerie situé à la Paillote, un quartier du 2e arrondissement de Lambaréné.

 

Par Wilfrid Kombe Nziengui

 

Tony Lebambé Ngouana la quarantaine révolue n'est plus de ce monde. Il a été fauché par un véhicule au moment où il quitait  le poste de contrôle pour regagner son véhicule.

 

À peine fini au poste de contrôle où il venait d'être interpellé, l'homme va tenter de regagner son véhicule stationné l'autre côté de la route. En essayant de  traverser la voie, il va être fauché par un véhicule de marque Toyota Land cruiser roulant à vive allure et qui terminera sa course folle dans un domicile privé. Dans la panique, les agents assurant le contrôle de routine  vont  transporter la victime dans une structure hospitalière da la place. Mais ce sera en vain, puisque le quadragénaire rendra l'âme.  Informés du drame, les enquêteurs (service constat) vont se rendre sur les lieux.

 

La responsabilité de la gendarmerie ?

 

En attendant que l’enquête ouverrte à cet livre ses résultats, plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer l’irresponsabilité de la gendarmerie. Selon une source judiciaire, les agents auraient plusieurs fois été invités à délocaliser ce poste de contrôle pour un site plus approprié. Surtout que, la nuit, cet endroit est plongé dans l'obscurité. À cela s'ajoute le manque du matériel de signalisation.  Les gendarmes  se servent que des lampes torches pour attirer l'attention des automobilistes.

Partagez:

3 Commentaires

Hard - Jan 12, 19:11

C'est triste! Et même ici à lbv, ils font le contrôle sur une voie express, obligeant les automobiles à chevaucher dans le côté avec tout les risques possible

Jean Dedieu KOUMBA - Jan 12, 19:31

Cest l'habitude de ces agents qui pensent tjr se mettre en embuscades pour surprendre les automobilistes. Vivement de nous rendre de la suite du constat. Je parie qu'ils seront impliqués.

G. L OBAME - Jan 12, 22:40

Je ne comprends pas le système de contrôle des agents circulation routière. Pourquoi faire descendre le conducteur du véhicule, aller trouver un agent autre que celui qui vous a arreté caché dans une voiture banalisée derrière une case ? L'agent chargé de verbaliser le chauffeur, doit le faire le conducteur assis dans sa voiture. Il présente les pièces afférentes à la circulation, il ne peut le faire descendre de sa voiture que si et seulement si les motifs d'infractions sont lourdes et là pour complément d'enquête. Or ce que nous vivons au quotidien, a chaque interpellation, le conducteur du véhicule descent et va trouver un autre agent assis dans sa voiture à l'abri des regards. À supposer que le chauffeur de ce véhicule transporte des produits interdits, comment l'agent caché derrière la case dans sa voiture saura la dangerosité des produits que transporter ce conducteur? Que les hautes autorités trouvent la solution à cette pratique qui devient virale.


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires