IMG-LOGO
Accueil Article Fin de l’état d’urgence et envolée du chiffre de contaminations : L’incroyable contradiction !
Politique

Fin de l’état d’urgence et envolée du chiffre de contaminations : L’incroyable contradiction !

par BITOLI Valérie - 09 May 2020, 09:59 272 Vues 0 Commentaires
IMG Y a-t-il encore une logique dans la gestion de cette crise?

Alors que les chiffres de contamination explosent, le gouvernement annonce pour le lundi prochain la fin de l’état d’urgence. Une contradiction révélatrice d’une incurie criminelle.

C’est à se demander si à un seul moment  le régime en place a eu un véritable plan de lutte contre la pandémie du Covid-19.  Le 10 avril alors que le pays enregistrait les premiers cas de contamination, le gouvernement prenait le décret portant déclaration de l’état d’urgence.  L’opinion avait donc salué  la diligence avec laquelle l’Exécutif déployait les moyens pour contrer la propagation de la pandémie.

 

Seulement voilà, près d’un mois après, le même gouvernement alors que le pays enregistre désormais  620 cas positifs au Covid-19 du fait de la généralisation des tests dans l’ensemble du pays, le même gouvernement annonce pour le lundi 11 mai, la fin de l’état d’urgence.  Une semaine après avoir mis fin au confinement total  pour revenir à un confinement  partiel. C’est à ne plus rien comprendre.

 

Une contradiction étonnante eu égard au fait que le Copil  dans sa conférence de presse du 08 mai appelle la Nation tout entière à prendre conscience non seulement de la réalité de cette pandémie dans nos murs mais aussi au respect des mesures barrières. «  Si nous ne prenons pas garde, si nous continuons à sortir sans porter de masques, à faire des sorties non essentielles, à ne pas respecter la distanciation sociale, nous risquons à terme  de généraliser l’épidémie du Covid-19 », indique le Copil.    

 

Sauf à compter sur le sens de  responsabilité des populations, comment en situation de liberté totale,  de retour à la vie normale, il soit possible pour le gouvernement de veiller à l’application des mesures barrières ? Ne court-on pas vers l’hécatombe ? Vers une explosion du chiffre  de contamination et même de décès ? On a pas besoin d’être un clerc pour voir en toutes ces incohérences, les limites du pouvoir dans la gestion de cette crise sanitaire.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires