IMG-LOGO
Accueil Article Forum de la Fonction publique : divertissement et villégiature
Société

Forum de la Fonction publique : divertissement et villégiature

par BITOLI Valérie - 09 Jan 2020, 11:02 221 Vues 0 Commentaires
IMG Nkoghé Bekalé toujours dans la politique de l'enfumage.

Un forum de la fonction publique aussi inutile qu’insultant pour les syndicats qui prennent part une messe qui vise à étouffer les vrais problèmes.

A-t-on besoin de mobiliser  336 agents publics et  112 organisations syndicales pour réfléchir pendant deux jours (du 8 au 1O janvier) aux problèmes de la Fonction publique, lesquels problèmes sont pourtant déjà consignés dans les cahiers des charges des différents syndicats ? Oui, s’il y a derrière l’organisation de cet  agora la volonté d’étouffer l’assemblée générale de Dynamique unitaire qui se tenait curieusement le même jour que l’ouverture de cette manifestation.

 

Le Premier ministre, Julien Nkoghé Bekalé et son ministre du Travail, Madeleine Berre offrent  aux travailleurs du divertissement quand ces derniers revendiquent des solutions immédiates aux problèmes connus de tous : gel des recrutements à la fonction publique, paiement des pensions de retraire, régularisation des situations administratives,  paiement des rappels, contestation du projet du nouveau code du travail…Les problèmes sont tellement nombreux que l’on se demande comment un gouvernement qui se veut sérieux perd du temps et de l’argent  avec des forums qui vont aboutir à une série de recommandations.  Puisque les syndicalistes appelés à cette « bamboula »  ont été réduits à de simples marionnettes jouant au rôle de consultant. La maîtresse des lieux, Madeleine Berre ayant été très claire : «  Ce forum n’est pas une plateforme revendicative des situations individuelles. La légitimité des revendications se poursuivra avec chaque département ministériel ».  

 

Avec une telle restriction  du rôle du syndicaliste ( force de critique et de proposition)  on se demande comment des syndicalistes, même soupçonnés d’être toujours à la solde du pouvoir, n’ont pas claquer la porte ? Les cachets de présence et les copieux repas  sont-ils plus importants que le respect de son honneur ? A défaut de penser à leur propre sort, les pères et mères de familles acteurs de cette tromperie nationale pensent-ils à l’avenir de leurs enfants condamnés à payer les conséquences de cette mascarade ?  Chacun devant sa conscience.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires