IMG-LOGO
Accueil Article Fête du travail : La Conasyed fait le rappel de ses revendications
Société

Fête du travail : La Conasyed fait le rappel de ses revendications

par BITOLI Valérie - 04 May 2020, 09:42 194 Vues 0 Commentaires
IMG Louis Patrick Mombo appelle le gouvernement à l'ouverture des négociations.

La Conasyed appelle le gouvernement à ouvrir les discutions en rapport avec le cahier des charges déposé sur sa table et dans l’immédiat procéder à la satisfaction des points jugés urgents.

La grande assemblée générale organisée à l’occasion de la célébration de la fête du travail chaque 1er mai, n’a pas eu lieu faute  à la pandémie du Covid-19. Pour autant, cela n’a pas empêché, la Convention nationale  des syndicats du secteur éducation ( Conasysed) de rappeler  à  Patrick Mouguiama Daouda, l’actuel ministre de l’Education nationale, les points de revendications contenus au sein de son cahier des charges de l’année 2019-2020.

 

L’organisation conduite par Louis Patrick Mombo exige dans l’immédiat ; la production d’un arrêté réhabilitant administrativement la Conasysed,  le recrutement de toutes les promotions ENSET, ENI et INJS en attente, les intégrations, les titularisations,  avancements automatiques, reclassement après stages des agents, l’organisation des concours internes d’entrée à l’ENS et l’ENI. 

 

Si pour le moment la plus grande centrale syndicale du secteur n’agite pas encore la menace d’une grève dès la reprise des cours, elle ne cesse pour autant d’indiquer que la satisfaction de ces points permettra d’éviter toutes perturbations au cours d’une année déjà très fortement troublée.

 

La Conasysed pose en outre sur la table des exigences en même de reconstruire le système éducatif désormais en lambeau. Notamment la construction de l’université des sciences de l’Education, l’augmentation des recrutement des enseignants, le paiement de tous les rappels solde des agents, la révision de la carte scolaire, l’arrêt de la transformation des établissement primaires en établissements secondaires,  l’équipements en laboratoires des établissements…

 

Reste que le gouvernement reste muet depuis le dépôt de ce cahier des charges. Ce, alors que la Conasyed entend toujours l’ouverture des négociations pour étudier à court, moyen et long terme, les modalités de résolution de ces points de revendications.

 

 

 

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires