IMG-LOGO
Accueil Article Gabon : Opération Scorpion : Le SDG enlève son corps
Politique

Gabon : Opération Scorpion : Le SDG enlève son corps

par BITOLI Valérie - 13 Dec 2019, 13:12 852 Vues 0 Commentaires
IMG Juste Louango clame son innocence

Alors que le président de cette formation politique est régulièrement cité dans les scandales financiers autour de l'opération scorpion, la direction du parti dément toute implication de leur leader.

L’opinion publique est-elle si naïve de croire que les Sociaux démocrates gabonais (SDG), un parti politique sorti de nulle part, soit devenu en quelques mois une force politique sans l’aide des forces financières de Brice Laccruche Alihanga ? Le tout-puissant ex-directeur de cabinet d’Ali Bongo a été, à tort ou à raison, présenté comme le principal parrain de ce parti politique. Qu’importe, pour les membres du bureau du SDG leur formation politique n’est en rien associée aux affaires de malversations financières. C’est le sens du communiqué rendu public par le Conseiller juridique du président du SDG, Me Raymond Placide Ndong Meyo, le mercredi dernier.

 

Pour le collaborateur de Juste Louango (président du SDG), depuis le déclenchement de l’opération « Scorpion », des personnes isolées, voire groupées s’emploient assidument à des injures, menaces, invectives et insinuations visant à associer le président du SDG aux actes de malversation qui scandent l’actualité gabonaise du moment. Si le porte-parole circonstanciel du SDG ne cite pas de noms, tout laisse penser qu’il fait au moins allusion à cet article du journal l’Union, lequel cite Juste Louango comme un des bénéficiaires des largesses de l’ex-directeur de Gabon Oil Company. Le journal pro-gouvernemental, dirigé par un proche d’Ali Bongo, Lin Joël Ndembet, accusait ouvertement le président du SDG d’avoir perçu d’importantes sommes d’argent dans une mission visant à corrompre les membres de la diaspora. Pourtant, au moment de la publication de cet article, ni le SDG, ni son président n’a daigné apporter  un droit de réponse.

 

Cette déclaration serait-elle une simple fuite en avant ? Juste Louango crierait-il déjà à son innocence, alors qu’il ne fait, pour l’instant, l’objet d’aucune poursuite judiciaire ? En tout cas, tout le monde a compris que le SDG enlève son corps et semble avoir prononcé le divorce dans le mariage avec les têtes pensantes de l’Ajev. Qui est fou ?

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires