IMG-LOGO
Accueil Article Gabonais bloqués aux USA : l’indifférence du gouvernement !
Société

Gabonais bloqués aux USA : l’indifférence du gouvernement !

par BITOLI Valérie - 02 Jun 2020, 11:11 207 Vues 0 Commentaires
IMG Alain Claude Bilié Bi Nze, une gestion chaotique du dossier.

L’opération de rapatriement de gabonais à l’étranger tourne au fiasco, 28 compatriotes délaissés aux Etats-Unis appellent le gouvernement à l’aide.

Il y a quelques semaines déjà, plus précisément depuis le 11 mai 2020, le gouvernement annonçait par le truchement de son Ministre des affaires étrangères, Alain Claude Bilié Bi Nze, le lancement de l’opération de rapatriement de 1200 gabonais en court séjour à l’étranger mais n’ayant pu rentrer au pays suite à la mesure de fermeture de nos frontières pour cause de la COVID-19. Cette opération lancée à grand coup de renfort médiatique était sensée durer « 10 jours » selon le communiqué publié à cet effet.

 

20 jours plus tard, c’est la catastrophe !  Lors de la conférence de presse donnée, le 26 mai dernier, Alain Claude a reconnu  que tous les gabonais n’ont pu être rapatriés et ne le seront peut-être jamais, le ministère ayant épuisé l’enveloppe allouée à cette opération. Au total, seuls 948 compatriotes ont été rapatriés sur les 1200 recensés pourtant dès le départ et pris en compte dans l’évaluation financière.

On se rappellera d’ailleurs que c’est en raison de l’évolution à la hausse du nombre de compatriotes bloqués passé de 500 à 1200 que le gouvernement avait cru bon de reporter le lancement de cette opération afin de procéder à des ajustements rendus nécessaires par cette situation. La question que l’on est en droit de se poser, au-delà d’autres considérations qui donnent à penser à une gestion approximative de ce dossier, est de savoir que fait-on des autres gabonais qui se trouvent dans les mêmes conditions ayant justifié le rapatriement des autres ? L’Etat consentirait-il à laisser mourir près de 258 compatriotes répartis à travers le monde faute de moyens ?

 

Autant d’interrogations qui justifient que l’on s’attarde sur la situation particulière des gabonais bloqués aux USA et qui sont au nombre de 28. Celle-ci devient à la fois préoccupante et inquiétante au vue des conditions de vie de ces derniers qui ne cessent de se dégrader faute de ressources financières suffisantes dans un pays où les soins médicaux ne sont pas à la portée de tous et le coût de la vie particulièrement élevé. Nos compatriotes dans ce pays n’en peuvent plus d’attendre une hypothétique ouverture des frontières et courent le risque d’être soit délogés des hôtels et autres structures d’accueil, soit de ne plus s’alimenter faute d’argent. Et pourtant la solution à leur problème ne paraît pas aussi difficile à trouver que l’on voudrait le faire croire.

 

Pour une source diplomatique il suffirait de permettre à ces compatriotes de rallier Paris et s’embarquer dans le prochain vol Air France sur lequel, d’après certaines sources, le gouvernement travaille actuellement afin de rapatrier les gabonais n’ayant pu embarquer lors du dernier vol spécial opéré depuis la capitale française ? Rappelons que des vols commerciaux opèrent actuellement entre les Etats-Unis et la France. Il serait donc facile pour ces derniers d’emprunter ces vols et d’arriver à Paris. D’ailleurs un des compatriotes bloqué au pays de Trump révèle qu’une bonne dizaine d’entre eux sont détenteurs de billets Air France ; ce qui pourrait largement amoindrir les coûts de prise en charge de ces derniers.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires