IMG-LOGO
Accueil Article Gouvernement de salut national : Barro Chambrier décline l’offre de Guy Nzouba Ndama
Politique

Gouvernement de salut national : Barro Chambrier décline l’offre de Guy Nzouba Ndama

par BITOLI Valérie - 21 Dec 2019, 15:20 2253 Vues 4 Commentaires
IMG Le bureau du RPM.

A la faveur de leur traditionnelle réunion du conseil exécutif, le RPM a décliné l’offre de constitution d’un gouvernement « de salut Républicain » faite par Guy Nzouba Ndama.

La dernière sortie de Guy Nzouba Ndama n’a pas  fini de susciter des réactions.  Le président de Les Démocrates a appelé le 14 décembre dernier à la constitution d’un gouvernement de salut Républicain et à la dissolution de l’Assemblée nationale.  Des  propositions de sortie de crise questionnées et analysées par  Le  Rassemblement pour la Patrie et la modernité (RPM).  Si le parti dirigé par Hugues  Alexandre Barro Chambrier s’est gardé de tirer à boulets rouges sur des propositions considérées comme des arrangements d’arrières boutiques par de nombreux  membres de l’opposition, le RPM  n’en n’a pas moins interrogé l’intérêt et les visées d’une  telle approche.

 

Dans le rendu du communiqué final de la réunion du conseil Exécutif,  le parti d’Alexandre Barro Chambrier se demande si les propositions avancées sont de nature à apporter une solution durable à une crise si profonde.  Une interrogation qui vient renforcer l’idée selon laquelle l’ex président de l’Assemblée nationale offre une bouée de sauvetage à un régime qui progressivement est en train de couler. L’état de santé d’Ali Bongo, la liquidation de la galaxie BLA, les détournements de fonds publics…sont autant d’indicateurs révélateurs d’une déliquescence du pouvoir (encore) aux mains de la famille Bongo/Valentin.

 

Dans un tel contexte,  un gouvernement d’union nationale ou de salut Républicain  donnerait un nouveau souffle mais surtout une légitimité  à un régime aujourd’hui à l’agonie.  D’où, d’ailleurs, le juste rappel du RPM : «  plusieurs arrangements ont été essayés auparavant sans parvenir à des résultats probants. Les solutions d’apaisement ne peuvent venir que si les problèmes de fond sont réglés, notamment, au sommet de l’Etat ».  

 

Nul besoin d’être un clerc pour comprendre que l’un des problèmes de fond, soulevé ici, n’est autre que l’alternance démocratique à la tête du pays. Rejetant de fait l’offre de Guy Nzouba Ndama,  Hugues Alexandre  Barro Chambrier et les siens appellent leurs militants à redoubler de vigilance et à persévérer dans la lutte qu’ils mènent dans l’intérêt de l’émancipation du peuple gabonais. Voilà qui a le mérite d’être clair.

 

Partagez:

4 Commentaires

Norbert Epandja - Dec 21, 20:02

Excellente réaction du RPM !

Williams Serge - Dec 21, 20:18

Je salus votre analyse qui justifie largement votre brillante décision. Courage pour la lutte pour une véritable démocratie dans notre pays.

Williams Serge - Dec 21, 20:18

Je salus votre analyse qui justifie largement votre brillante décision. Courage pour la lutte pour une véritable démocratie dans notre pays.

MBANDA Arthur - Dec 22, 14:51

????


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires