IMG-LOGO
Accueil Article Grève à Téléafrica : les méthodes du DG décriées
Société

Grève à Téléafrica : les méthodes du DG décriées

IMG Les agents dénoncent les méthodes de l'actuelle direction.

Nommé, il y a quelques mois, à la tête de Téléafrica, les méthodes de travail et la collaboration avec le personnel de Steeve Chasa Ondo sont plutôt jugées cavalières. Preuve de cette manière de faire, la mise à pied du délégué du personnel de ce média, Eugène de Litty, qui va à l’encontre du Code du travail.

 

Comme bien d’autres entreprises appartenant à la famille présidentielle, Téléafrica fait partie de ces entités gérées de manière opaque. Chose curieuse, le média a fonctionné pendant 10 années sans un DG. Conséquence, le désordre s'est installé et le personnel a été durant tout ce temps abandonné à lui-même. Résultat, un programme de télévision devenu indigeste et le départ de plusieurs annonceurs.

Et vint Steeve Chasa Ondo, l’actuel DG. Une nomination au départ saluée par une partie du personnel. Mais beaucoup commencent à regretter.

 

Lundi 12 avril dernier, le personnel, réuni en assemblée générale, au siège de ce média sis au Centre-ville, a fait état des difficultés qu’il éprouve avant le lancement de son mouvement de grève. Il faut dire que bien avant, le personnel de Téléafrica avait déposé sur la table de travail du DG un préavis de grève, le 11 mars dernier. Après l’écoulement de ce préavis, le personnel a reçu comme réponse, le silence de la direction générale. Toute chose qui a conduit le personnel à déposer une correspondance à la présidence de la République. Non seulement pour faire état de la situation du personnel, mais aussi pour l’avertir de la tournure des événements, c'est-à-dire la grève.

 

La mise à pied du délégué du personnel

Mis au courant de cette correspondance, il n’en fallait pas plus, pour que Steeve Chasa Ondo rentre dans une colère noire et décide de la mise à pied du délégué du personnel. « Une mise à pied qui va à l’encontre de la procédure du Code du travail. Je suis un délégué du personnel, protégé par l’inspection du travail. J’ai entamé une procédure auprès de l’inspection, car cette suspension n’a pas respecté la procédure. Je n’ai pas été convoqué en conseil de discipline », a déploré le journaliste Eugène De Littye.

 

Entre autres revendications, le personnel réclame des dispositions pour lutter contre la propagation de la pandémie de la Covid-19. « Etant un média, nous sommes, régulièrement, en contact avec des gens, et rien n’est fait, pour nous protéger ». Ce n’est pas tout, le personnel revendique également la CNSS, l’achat d’un nouveau matériel et la revalorisation du salaire. « Certains sont payés en monnaie de singe, et d’autres, bien payés. Et ça fait 20 ans que cela dure. Nous ne pouvons pas continuer ainsi. Nous n’avons même pas de bulletin de salaire, pour contracter un crédit dans une banque. Au lieu d’une conciliation avec le personnel, le DG use plutôt de menaces et d’intimidations, à l’exemple de la suspension du délégué du personnel », poursuit  un agent.

 

Une entreprise dans une autre entreprise

Nommé DG, Steeve Chasa Ondo est venu avec son agence de communication, qui comprend une vingtaine de collaborateurs, pour la plupart des techniciens. « Déjà, nous ne savons pas comment il a été nommé DG, mais il nous impose de travailler avec son agence de communication. Ce que nous refusons. Il y a des agents qui travaillent dans des situations précaires, avant de continuer à embaucher, il faut d’abord régulariser la situation du personnel, qui travaille dans la boîte depuis 20 ans », dégaine un autre responsable syndical. Alors que la chaîne de télévision plonge dans le gouffre, à la présidence de la République, c’est le silence de mort.

Partagez:

3 Commentaires

C'est une très grande fierté pour moi en tant que gabonais d'avoir un tel édifice dans mon pays et j'en fais partie des activités je suis conducteur engin polivalent au cite minéral port

C'est une très grande fierté pour moi en tant que gabonais d'avoir un tel édifice dans mon pays et j'en fais partie des activités je suis conducteur engin polivalent au cite minéral port

C'est une très grande fierté pour moi en tant que gabonais d'avoir un tel édifice dans mon pays et j'en fais partie des activités je suis conducteur engin polivalent au cite minéral port


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires