IMG-LOGO
Accueil Article Immigration clandestine : 60 immigrés clandestins en provenance du Nigeria sont activement recherchés par la police
Société

Immigration clandestine : 60 immigrés clandestins en provenance du Nigeria sont activement recherchés par la police

par BITOLI Valérie - 19 Sep 2020, 17:17 2002 Vues 0 Commentaires
IMG Des immigrés clandestins de plus en plus appréhendés sur les côtes gabonaises.

38 immigrés clandestins en provenance du Nigeria ont été arrêtés tout dernièrement sur les côtes Gabonaises par les agents des parcs nationaux et les unités nautiques de la gendarmerie nationale.

Par Wilfrid Kombe Nziengui

 

Une centaine d'immigrés clandestins en provence du Nigeria  ont tenté de regagner saints et saufs le territoire national, mais 38 ont été neutralisés par les éléments des unités nautiques avant qu'un bon nombre d'entre eux ne se fonde dans la nature. Plus d'une soixantaine sont donc activement recherchés par les autorités judiciaires.

 

Le groupe de clandestins aurait quitté le Nigeria le 7 septembre dernier et a pénétré les côtes gabonaises une semaine plus tard. En patrouille, une équipe de la gendarmerie nautique et des éléments des parcs nationaux ont stoppé le groupe de clandestins composés d'hommes, de femmes et de plusieurs enfants. Dans le groupe de réfugiés, plus d'une soixantaine a profité de la mangrove pour prendre la fuite. Plusieurs centaines de kilogrammes de stupéfiants ont été saisis en leur possession.

 

Organisations mafieuses et criminelles

 

Le Gabon constitue l'eldorado de certaines communautés africaines. Les candidats à l'immigration clandestine sont le plus souvent prêts à remuer ciel et terre pour atteindre leur objectif. Ils déboursent de grosses sommes d'argent pour se payer les services d'entrer illicitement sur le territoire national. Au péril de leur vie, ils empruntent le plus souvent des moyens de transports dérisoires ( pirogues) pour arriver au Gabon. Une aventure où règne  également le trafic de tout genre ;  d'enfants, d'armes et de stupéfiants.

 

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires