IMG-LOGO
Accueil Article Interpellations et auditions d’Adandé : la famille dénonce une campagne d’harcèlement
Société

Interpellations et auditions d’Adandé : la famille dénonce une campagne d’harcèlement

par BITOLI Valérie - 13 Mar 2020, 18:55 198 Vues 0 Commentaires
IMG Le famille d'Adandé dénonce un harcèlement.

La famille de l’actuel Président directeur général de la Poste S.A était face à la presse ce matin pour dénoncer l’harcèlement judiciaire dont est victime leur enfant.

En l’espace  de deux semaines, l’actuel Président directeur général de la Poste S.A, Michaël Adandé a été interpellé et auditionné par les éléments de la direction générale des recherches (DGR).  Il n’en fallait pas plus pour que les membres de sa famille montent unanimement au créneau pour dénoncer une campagne d’harcèlement contre leur fils.  Par qui ? Et pourquoi ? La famille a,  à l’occasion d’un point  presse, organisé ce jour, révélé  que cette campagne  est  la conséquence d’une  plainte d’anciens agents de la Poste S.A dont les salaires avaient été coupés.

 

La plaignante dame Nkama, présumée coupable de malversations financières ayant purgé sa peine de 18mois de prison réclamerai à Adandé le paiement de la totalité des salaires des mois passés en prison, indique le porte-parole de la famille. Tout en soulignant que le plan d’arrestation du PDG de la Poste S.A  a été mis en place par un attelage (plaignante, DGR et substitut du procureur de la République) qui s’appuiera sur un commando armé jusqu’aux dents, lequel commando est venu perturber la  tranquillité des agents.

 

Si le Pdg de la Poste va être libéré du fait de l’intervention de hauts responsables, la famille d’Adandé rappelle à toutes fins utiles que  lesdits plaignants ont  été  en prison suite à l’injonction du gouvernement au PDG de la Poste SA de porter plainte contre l’ancien responsable de cette entité, Alfred Mabicka et l’ensemble de ses complices.

 

Mais ces arguments n’ont semblent-ils pas suffi à freiner les velléités des éléments de la DGR. Puisque Michaél Adandé sera à nouveau convoqué cette fois-ci pour justifier les moyens par lesquels il a pu acquérir un véhicule et un terrain à Libreville.  Les preuves fournies, indique le porte-parole de la famille, ne souffrent d’aucune contestation.  La famille qui perçoit cette série d’interpellations et d’auditions comme une forme de persécution  appelle désormais le gouvernement à sécuriser cette personnalité  à qui a été confié la mission de redresser les  finances de cette entreprise en ruine.

 

Ce qui fait dire en plus à la famille, que lorsque Michaël Adandé est nommé à la tête de la Poste SA en octobre 2015, cette institution était plongée dans un chaos indescriptible.  Le pillage qui avait été orchestré par l’équipe dirigeante sortante avait englouti jusqu’aux placements des épargnants.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires