IMG-LOGO
Accueil Article Interview de Ghislain Malanda : « Nous demandons qu’il puisse avoir des garde-fous pour que des directeurs généraux ne se retrouvent plus à gérer autant d’argent…»
Société

Interview de Ghislain Malanda : « Nous demandons qu’il puisse avoir des garde-fous pour que des directeurs généraux ne se retrouvent plus à gérer autant d’argent…»

par BITOLI Valérie - 16 Sep 2020, 15:15 323 Vues 0 Commentaires
IMG Ghislain Malanda, président du Samtac.

L’arrestation et le déferrement à la prison centrale du directeur général de la marine marchande, Martin Ntoutoume, suscitent la réaction de Ghislain Malanda. Le président du Samtac exige la transparence dans la gestion de cette affaire.

Votre département ministériel est ces dernières semaines secoué par  l’arrestation du directeur général de la marine marchande pour des faits de détournement. Quelle est votre première  réaction ?

 

L’interpellation et l’incarcération du Directeur général de la Marine marchande ne laissent pas indifférent le responsable syndical que je suis.  Surtout que M. Martin Ndong  Ntoutoume qui a été mis aux arrêts  fut pendant un certain temps, le Secrétaire général du Samtac, syndicat que j’ai l’honneur de diriger. Cette situation n’enchante personne, bien au contraire depuis cet événement je puis vous dire que les directeurs généraux des administrations ne dorment plus du sommeil du juste.  Nous, ce que nous disons c’est qu’il ne faudrait pas que ces arrestations soient sélectives mais plutôt cohérentes et transparentes. Que les enquêtes soient menées pour toutes les affaires de malversations qui touchent le ministère des Transports.

 

Pour revenir au détournement présumé  de la somme de deux milliards de Fcfa dont se serait rendu coupable notre collègue Martin Ntoutoume, sans préjuger de sa culpabilité ou pas, nous tenons quand même à relever que dans l’administration  de la marine marchande, il y a eu avant lui  plusieurs affaires de malversations financières qui n’ont jamais connues de suite. Le fonctionnement sectaire  de cette administration avec des directeurs généraux qui ne rendent  des comptes qu’aux personnes qui les nomme participe du règne de l’impunité.

 

Comment cependant expliquer l’opacité qui entoure la mise sous mandat de dépôt d’un responsable de votre département sans qu’il n’y ait la moindre communication des autorités judiciaires ou des responsables du ministère des Transports ?

 

Vous évoquez là, un point, qui comme vous,  nous intrigue aussi.  Qui se plaint ?  Qui est à l’origine de cette plainte ? Il faut que l’on sache. Le ministre des Transports est-il l’auteur de cette plainte ? Où sont les éléments ? Les agents du ministère et l’opinion publique veulent savoir ce qu’il en est réellement.   Ce qui arrive aujourd’hui au directeur général de la marine marchande peut arriver à tout le monde c’est pourquoi il est  plus qu’indispensable de faire toute la  transparence sur les accusations portées contre lui.

 

Votre mot de fin

 

Aujourd’hui nous demandons plus de transparence, d’équité et de contrôle dans la gestion des ressources   pour éviter ce type de situation dommageable dans la vie de hauts cadres. Depuis des années nous n’avons cessé d’insérer ces points dans notre cahier de charges, mais notre revendication est restée sans suite parce que des gens en haut lieu ne veulent pas jouer le jeu de la  transparence.  Nous demandons qu’il puisse avoir des garde-fous pour que des directeurs généraux ne se retrouvent pas à gérer autant d’argent.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires