IMG-LOGO
Accueil Article Jean Ping sur le chemin de la « Renaissance du Gabon »
Politique

Jean Ping sur le chemin de la « Renaissance du Gabon »

par BITOLI Valérie - 14 Aug 2020, 09:57 172 Vues 0 Commentaires
IMG La photo prise au sortir de la rencontre.

Le président de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) multiplie ces derniers jours les rencontres avec les acteurs politiques, de la société civile et les autorités religieuses. Objectifs ; la renaissance du Gabon.

 

Louis Gaston Mayila, Jean Rémy Yama, Gérard Ella Nguema,  Landry Amiang Washington, Richard Moulomba Mombo...Jean Ping multiplie ces derniers jours les rencontres avec les personnalités politiques  et les membres de la société civile.  Si rien ne filtre de ces apartheids, il a fallu attendre la rencontre du 13 août avec l’archevêque métropolitain de Libreville, Mgr Jean-Patrick Iba-ba, pour découvrir que le président de la Coalition pour la Nouvelle République (CNR) est désormais porteur d’un projet de « Renaissance du Gabon ».

 

« J'ai poursuivi les consultations que je mène en vue de réunir les conditions de la renaissance du Gabon. Les échanges, ce jeudi 13 août, avec Mgr l'Archevêque de Libreville, ont constitué un moment de rare communion autour de l'intérêt supérieur de notre pays. Une grande rencontre pour le Gabon. » Poste Jean Ping sur sa page Facebook. Lequel pour l’occasion, était accompagné  de Zacharie Myboto, de Louis Gaston Mayila et de Didjob Divungi Di Ndinge.  

 

Reste que le message sur sa page Facebook suscite  plus d’interrogations qu’il n’apporte de réponses au nouveau projet porté par  celui que ses militants considèrent toujours comme « le président élu » au sortir de la dernière élection présidentielle. 

 

Ping lâche-t-il du leste dans son combat pour la restitution de sa victoire volée ? Est-il dans une logique d’ouverture pour un dialogue avec le pouvoir établi ? La frontière n’est plus très loin. Même si au sein de son camp, plusieurs personnalités  tempèrent en relevant qu’ « il s’agit  surtout d’une démarche pour éviter que le pays ne sombre dans le chaos et qu’elle ne vise nullement un dialogue avec le pouvoir d’Ali Bongo. »   

 

Pourtant l’idée d’une concertation  entre différentes forces politiques et de la société civile fait  progressivement son chemin.    Dans la majorité présidentielle, Eloi Nzondo et l’ensemble de l’état-major du Parti démocratique gabonais préparent eux aussi une grande concertation visant à réaffirmer leur soutien à Ali Bongo.  Même démarche au sein de l’opposition dite Républicaine, des informations  pour l’heure non confirmées, font état  de la formation d’un rassemblement des partis  politiques de cette tendance. A la manœuvre, René Ndemezo’o Obiang.  

 

C’est dire qu’ à trois ans de la prochaine élection présidentielle, l’heure est aux grandes manœuvres pour tenter de déminer le terrain propice à une explosion.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires