IMG-LOGO
Accueil Article Kits alimentaires : vive la campagne à la gloire de Nono
Culture

Kits alimentaires : vive la campagne à la gloire de Nono

par BITOLI Valérie - 06 May 2020, 16:09 228 Vues 0 Commentaires
IMG Le député du Haut Como au moment de sa déclaration.

Lors d’une déclaration, le député du Haut Como a magnifié la grandeur du fils du président de la République à travers le don fait aux populations. Cette flagornerie indigeste passe mal dans l’opinion.

Voilà  la confusion de rôle que  Faustin Boukoubi en tant que président de l’Assemblée nationale a poliment évitée.  Tout comme, les députés issus des rangs de l’opposition (Serge Maurice Mabiala,  Maxime Minault  Ebayard et le groupe parlementaire les Démocrates) qui ont  rappelé à Nourredin Bongo que le rôle d’un député ne consistait pas à distribuer les kits alimentaires avant  de rappeler au Coordinateur général des affaires présidentielles qu’une structure, en l’occurrence la  banque alimentaire, avait été créée par le gouvernement pour la réception des dons et autres contributions  dans le sens de  l’effort national contre la pandémie du Covid-19. 

 

Mais toutes ces sorties n’ont pas servi à grand-chose. Derrière l’initiative du fils du président se cache d’autres visées que le député du Haut  Como (Medouneu) vient de mettre à  jour.  L’honorable Christian Ebe Atomo  vient dans une démarche  confuse de magnifier l’appel à la générosité du président Ali Bongo Ondimba tout en affichant sur la même banderole une photo aux airs de campagne de Nourredin Bongo Valentin. Comme il fallait s’y attendre cette volontaire confusion  a suscité un tollé dans l’opinion.

 

Au nom de qui s’exprime l’élu du  Haut como ?  Pourquoi parler au nom du chef de l’Etat et afficher la photo de son fils ? Y a-t-il désormais au sommet de l’Etat un glissement de pouvoir du père au fils ? Pourquoi vouloir  volontairement entretenir une confusion de rôles ?  Il serait plus facile de voir en l’action de l’honorable Christian Ebe Atomo un étalage de sa méconnaissance des  principes de séparation des pouvoirs et du rôle qui est véritablement le sien.  L’homme est bien plus intelligent que le triste portrait "d’homme inculte" qui lui a été dressé, à l’occassion, sur les réseaux sociaux.

 

Le député est à limite un « génie malfaisant » qui a très vite compris qu’au Palais le pouvoir avait surement  changé de mains et que désormais il  fallait être le premier dans la course à la flatterie et la flagornerie pour la gloire de Nono.  2023 n’étant plus très loin, Christian Ebe Atomo a déjà choisi son candidat.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires