IMG-LOGO
Accueil Article (Libre propos) Aziz Mustapha de son vrai nom Mustapha Bziouit : la trame du drame de SATRAM
Société

(Libre propos) Aziz Mustapha de son vrai nom Mustapha Bziouit : la trame du drame de SATRAM

par BITOLI Valérie - 22 Sep 2020, 10:42 710 Vues 1 Commentaires
IMG Chamberland Moukouama dénonce.

Le numéro de l’émission sur Satram a été sanctionné par la direction de Gabon Télévision pour avoir révélé les agissements mafieux de Mustapha Aziz, le PCA de Satram. Pour autant Chamberland Moukouama n’attend pas se taire. Il parle. Lecture !

(*) Par Chamberland Moukouama

 

Le fameux "Docteur Aziz" affublé du respectable titre de Président du Conseil d'Administration peut-il nous dire pourquoi a-t-il changé de nom et de date de naissance en 2006 (pour le nom) et 2007(pour la date de naissance), en l'espace de un (1 )an.

 

Pourquoi s'est-il débarrassé de sa première identité? Question à deux sous dans ce que l'on peut qualifier de 5ème colonne.C'est qui finalement le mercenaire? N'est-ce pas celui qui change d'identité et possède plusieurs passeports ? Si en 2001 il s'est marié sous l'identité de Mustapha Aziz et a obtenu ses multiples passeports dominicains, ivoiriens, sénégalais, gabonais...Avec le même nom (Aziz) alors qu'il est censé s'appeler Bziouit, comment a-t-il fait pour établir tous ces documents?

 

Aziz Mustapha de son vrai nom Mustapha Bziouit est cet homme qui n'a jamais travaillé ou participé de près ou de loin à la construction de l'entreprise Satram EGCA S.A,même pas à hauteur de 5 fcfa, mais qui se pointe un beau matin après la mort de "son ami"Jakhoukh Lachen le 09 juin 2015, pour dire que ce dernier, décédé à la suite d'un cancer du pancréas en France, lui aurait signé sur son lit de mort:

 

 1/Un testament reçu par un notaire, Me Pannetier,  le 05 mai 2015 à l'hôpital Brousse, enregistré sous le répertoire numéro 973 instituant Aziz Mustapha de son vrai nom Mustapha Bziouit légataire universel et excluant les héritiers du défunt de sa succession.

 

 2/ Une procuration reçu par le même notaire, Me Pannetier, le 05 mai 2015 à l'hôpital Paul Brousse enregistré sous le répertoire numéro 972 consenti par Mr Lahcen Jakhouh à Me Hicham Naciri à l'effet de faire une donation entre vifs à Mustapha Aziz des biens mobiliers et immobiliers de Mr Lahcen Jakhoukh suivant les modalités indiquées dans l'acte sous seing privé du 24 octobre 2014 annexé à cette procuration le 05 mai 2015.

 

 3/ Un acte de dépôt de pièces de deux(2) actes sous seing privé,en l'espèce une reconnaissance de dette supposée en date du 20 octobre 2014,reçue par un notaire, Me Pannetier , le 05 mai 2015 à l'hôpital Paul Brousse, enregistré sous le répertoire numéro 971 au profit de Mustapha Aziz de son vrai nom Mustapha Bziouit pour un montant d'environ dix(10) millions d'euros.

 

Il est à souligner que ce montant de 10 millions d'euros équivaut au capital de Satram.Curieusement. Et nous attendons toujours les traces bancaires d'un prêt aussi important.

Satram est une entreprise de droit gabonais aux capitaux gabonais.

 

Son siège social est comme tout le monde sait à Port-Gentil, mais ce que tout le monde ne sait pas c'est que les conseils d'administration ne se tiennent jamais dans la capitale économique du Gabon tel que le prévoit la loi. C'est à La Kenzi tower, une somptueuse tour au Maroc au coût de location très onéreux, bien sûr au grand dam du contribuable de Satram EGCA S.A  que se tiennent les prétendus conseils d'administration.

 

Nous attendons AZIZ Mustapha et ou Mustapha Bziouit et tous ceux qui le défendent à venir débattre sur ces points précis qui ont laissé la porte ouverte à ce tout va dont les séquelles sont visibles sur les visages des milliers d'employés, des veuves et des orphelins.

 

D'autres preuves sur les différents virements de centaines de millions de FCFA partout dans le monde sauf dans ce Gabon qu'il dit aimer mais qui n'a jamais bénéficié d'un quelconque don de sa part, pas même un simple désinfectant des mains.On peut l'affirmer.

 

Celui qui dit être l'héritier de son ami en déshéritant la veuve et les orphelins s'intéresse à tout ce que Satram rapporte comme avantage mais bien loin de lui la volonté de redresser cette entreprise, de redorer son blason, ses employés avec.

 

La preuve

 

D'importantes sommes d'argent sortent de Satram au profit de qui? Des documents en notre possession l'accable. Au sein de cette coterie de dirigeants sociaux aux identités douteuses et qui malgré leur inculpation pour abus de biens sociaux, et laissés en liberté provisoire en date du 18 août 2020,continuent d'occuper leurs fonctions, en français facile...on mène une enquête sur des personnes qui sont assis sur les preuves qui les met en difficulté.

 

Tous les juristes et tous les esprits éclairés sont invités à participer au débat pour la manifestation de la vérité sur notamment les principes qui régissent la donation en droit français et en droit gabonais.

 

Procuration authentique consentie savamment confondue à un acte authentique de donation?

Et pourquoi ne pas convoquer une grande émission débat avec toutes les parties.

Debattons,loin des trafics d'influence et des propos injurieux. J’ai écrit.

 

(*) Communicateur, Coanimateur de l’Emission Surface

 

 

 

Partagez:

1 Commentaires

Georges Bouquet - Sep 22, 12:36

Mais qu'est ce que nous avons fait ? Le fait de réclamer des droits ? (nos salaires) ne sommes nous pas gabonais ? Et même si nous ne sommes pas gabonais, Le fait de ne pas avoir accepté d'être des personnes limitées ? Non, notre liberté vaut mieux que ça. Monsieur le Directeur accordé nous, ce que. Dieu nous a donné, de rêver et comment rêver c'est de se reconnaître gabonais, et gabonaises et aussi dans un pays de droit,


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires