IMG-LOGO
Accueil Article MAEP : Impayés de salaires, chômage technique… la gestion de Jean Christophe Mbohi ouvertement décriée
Politique

MAEP : Impayés de salaires, chômage technique… la gestion de Jean Christophe Mbohi ouvertement décriée

IMG Bâtiment du ministère des Affaires Etrangères à Batterie IV.

 Plus rien ne va  au Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP).   Les agents de cette entité sous  tutelle du ministère des Affaires étrangères accusent près de 7 mois d’impayés de salaires  et sont, pour certains, mis en congés techniques.  

 

Il n’en fallait  pas plus pour que les langues se délient et que la gestion de l’actuel Secrétaire permanent, soit remise en cause.  Jean Christophe Mbohi est ouvertement accusé  d’avoir géré de manière pas très claire l’enveloppe des 50 millions de Fcfa allouée par le gouvernement au titre de la première tranche de la subvention accordée à cette entité.  D’après nos confrères du site en ligne Pyramid Médias Gabon « le SP, a simplement procédé au paiement  de 3  mois de salaire, sans plus ».

 

Or, poursuit une source, dans cette enveloppe était également prévu les charges liées à l’organisation d’une assemblée générale. Cette rencontre avait pour but la mise en place d’une commission  nationale du MAEP. « C’est en fait, cette commission qui doit faire le gros du travail pour accomplir les missions du MAEP », explique un responsable du ministère. Question ; où est passé le reste de l’enveloppe ? Seul Jean Christophe Mbohi peut apporter une réponse.

 

Sauf qu’au moment où des voix s’élèvent pour remettre en cause la gestion du Secrétaire Permanent, celui-ci a décidé d’envoyer certains des membres de l’entité en congés techniques en  prétextant les restrictions sanitaires liées à la Covid-19.  Des pères et mères de familles sont donc désormais à la maison sans argent pour faire face à leurs charges  en plus du fait que l’entité soit quasiment à l’arrêt.  

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires