IMG-LOGO
Accueil Article Malversations financières : Ngambia c’est loin d’être fini
Politique

Malversations financières : Ngambia c’est loin d’être fini

par BITOLI Valérie - 08 Oct 2020, 07:10 558 Vues 0 Commentaires
IMG Magloire Ngambia, ex ministre des Travaux publics.

On croyait l’ancien ministre sorti d’affaire après son deal avec l’Etat gabonais pour être libéré  de prison. Il n’en n’est rien. Dans son numéro du 06 octobre dernier, Africa Intelligence révèle que la libération de Magloire Ngambia est loin d’être le dernier acte de l’enquête fleuve sur les marchés gabonais obtenus par l’entreprise Sericom.  

 

Pour cause, depuis plusieurs mois, la justice gabonaise, qui demeure saisie du volet «  corruption passive » de l’enquête, transmet des éléments sur le dossier au ministère public de la confédération Suisse. Cette dernière, poursuit le média, suit l’affaire depuis 2019 après une plainte du Gabon contre Guido Santullo déposée à Genève un an plus tôt.  A cet effet, la Suisse a gelé près de 30 comptes appartenant à Santullo et sa famille pour une somme totalisant 65 millions de Fcfa.

 

Mieux,  souligne Africa Intelligence,  les enquêteurs sont désormais sur le point de boucler leur analyse des mouvements sur ces comptes, enrichie des éléments apportés par le Gabon via une commission rogatoire.  Reste que ce nouveau rebondissement dans l’affaite  interroge sur la logique de l’arrangement passé entre l’Etat gabonais et le ministre Ngambia. Ce deal visait-il en vérité à éviter un procès qui aurait pu conduire à des révélations  gênantes pour le régime en place ?

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires