IMG-LOGO
Accueil Article Marginalisée et rejetée du cercle du pouvoir, Laure Olga Gondjout enlève le corps
Politique

Marginalisée et rejetée du cercle du pouvoir, Laure Olga Gondjout enlève le corps

par BITOLI Valérie - 04 Jun 2020, 14:37 308 Vues 0 Commentaires
IMG Laure Olga Gondjout tourne le dos au régime.

L’ancienne ministre vient d’être naturalisée ivoirienne, tournant le dos à un régime qu’elle a servie avec zèle et cruauté.

Elle fut longtemps un des  piliers du régime d’Omar Bongo.  Puis soutien d’Ali Bongo lors  de son  premier septennat avant d’être écartée des cercles de pouvoir pour être cassée à la Médiature de la République.  Une coquille vide pour Laure Olga Gondjout. Une humiliation pour celle qui tour à tour a occupé les postes de Secrétaire général de la Présidence de la République (2013), ministre de la Communication (2009), ministre des Affaires étrangère (2008), sans omettre la présidence du Conseil d’administration d’Agro  Gabon et secrétaire particulière  d’Omar Bongo, 22 ans durant. 

 

Ce CV fort impressionnant n’a pas empêché  Laure Olga Gondjout d’être  rejetée, honnie par un régime qu’elle a servi avec zèle et parfois avec beaucoup de cruauté. Comme en 2009, où elle interdit l’accès du territoire aux journalistes étrangers.  Ces dernières années, la file du premier président de l’Assemblée nationale, Paul Indjendjé Gondjout, a fait surtout parler d’elle par des publications au style pamphlétaire sur les réseaux sociaux.  Lesquelles trahissaient une certaine amertume.  

 

Partir, quitter le Gabon sans avoir à divorcer officiellement du régime est semble-t-il l’option choisit par Laure Olga. Conséquence, en février dernier, l’ex ministre  s’est  vue octroyée la nationalité ivoirienne par Alassane Dramane Ouattara. Le décret de naturalisation signé par le président de la Côte d’Ivoire  fait  le tour des réseaux sociaux et  ne manque pas de susciter des réactions au Gabon.

 

Si au sein du pouvoir en place l’acte de Laure Olga Gondjout  est considérée comme  une trahison, dans l’opposition et la société civile libre,  on parle de lâcheté. «  Laure Olga Gondjout comme les autres caciques du pouvoir qui ont conduit le pays dans ce marasme doivent assumer et travailler pour sa libération » souligne un internaute.  Pas sûr qu’elle soit prête à assumer  ce rôle.  

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires