IMG-LOGO
Accueil Article Marine marchande : les partenaires sociaux tirent à boulets-rouge sur la direction générale
Société

Marine marchande : les partenaires sociaux tirent à boulets-rouge sur la direction générale

par BITOLI Valérie - 04 Jul 2020, 09:33 146 Vues 0 Commentaires
IMG Le Sécrétaire général du Synamm, Ndong Ndong Ella Nka.

Le Syndicat des agents de la Marine marchande étaient face à la presse ce vendredi pour dénoncer les dérives des hauts responsables de cette administration.

Face à la presse ce vendredi 03 juillet, le Syndicat national des agents de la marine marchande (SYNAMM) par la voix de son Secrétaire général, Ndong Ndong Ella Nka, a fait étalage des problèmes qui minent, ces derniers mois,  leur administration. En ligne de mire, la prestation de serment du Directeur général et des autres agents, le samedi  27 juillet dernier au tribunal de première instance de Libreville.  Le syndicat fustige le fait que la haute administration procède en catimini aux prestations de certains agents  tout en écartant d’autres. 

 

Une action qui a pour conséquence de créer des frustrations : « en bon père de famille, le directeur général aurait pu faire prêter serment à l'ensemble des agents de la direction générale » lance le syndicat. Pour ajouter aux suspicions, le syndicat ne comprend  pas qu’à la dernière minute, le directeur général adjoint 1, se soit désisté.  Les partenaires sociaux indiquent dès lors, avoir la preuve que le ministre des Transports, Léon Armel Bounda Balonzi, n’a pas validé  une prestation de serment discriminatoire.

 

D’où l’invite  faite à l’autorité de tutelle de procéder à la saisine de son collègue de la Justice pour faire annuler des prestations de serment qui violent les procédures habituelles.  

 

La gestion des différentes ristournes

 

Les partenaires sociaux mettent en garde toutes les personnes au sommet de cette administration qui tenteraient  de  «  détourner » l’argent des ristournes (plus de deux milliards de Fcfa) ainsi que les inscriptions budgétaires. Lesquels, doivent au sens  des partenaires sociaux servir à la construction du siège de la Marine marchande, au paiement de deux trimestres d’arriérés de  primes de rendement aux agents, à l’achat des véhicules des responsables administratifs et à l’apurement d’une partie de la dette du loyer de la marine marchande qui s’élève aujourd’hui à plus d’un milliard. Le Synamm se réjouit par ailleurs  du fait que les autorités ministérielles  aient donné leur accord pour la tenue dans les mois à venir des états généraux de la marine marchande.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires