IMG-LOGO
Accueil Article Moanda : L'école catholique de la honte !
Société

Moanda : L'école catholique de la honte !

par BITOLI Valérie - 02 Dec 2020, 13:23 228 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue des batiments de l'école tombés en ruine.

Les voix des populations de la commune de Moanda, dans la province du Haut-Ogooué, ne cessent de se  faire entendre, ces derniers jours, sur la toile. Ce, pour dénoncer les conditions d'apprentissage extrêmement précaires des élèves de cette partie du pays. A l'affiche, ce sont les images des bâtiments en lambeaux de plusieurs écoles dont l'école catholique de Moanda.

 

Ces images sont, depuis une semaine, abondamment relayées sur la toile par les fils et filles de ce département. Les populations de Moanda se demandent comment au XXIe siècle, l'on soit encore capable de trouver des bâtiments relevant de l'air de la coloniale dans une ville productrice de manganèse, cette situation apparaît, aux yeux des populations de cette contrée, comme une insulte à l'école gabonaise.

 

Le premier à manifester son indignation face à cette précarité est le député du premier siège de la commune de Moanda Alexandre Awassi. « S'il était question de s'unir, pour faire du mal à quelqu'un, bêtement, vous verrez les gens s'associer. Mais quand il s'agit de s'unir pour la bonne cause, jamais tu ne verras personne. Tout le monde espère que les choses bougent [d'elles-mêmes]. Jamais personne ne se lève. Tout le monde a le regard vers les hommes politiques et l'homme politique vers l'industriel. Tout le monde attend la solution de l'autre. Pourtant, ensemble, on peut faire quelque chose, pour cette école qui nous a tant donné », a écrit le député sur sa page Facebook.

 

En deuxième position, c'est le syndicaliste et ancien candidat à l'élection législative de 2018 pour le compte du premier siège de la commune de Moanda, Marcel Libama. Ce dernier s'en prend, virulemment, au pouvoir en place, qui n'a construit aucune école, depuis l'arrivée d'Ali Bongo Ondimba, à la tête du pays, en 2009, et la société minière COMILOG ERAMET, qui, depuis plus d'un demi-siècle, exploite le manganèse sans penser à développer les structures éducatives, qui, pourtant, ont formé plusieurs cadres de cette société.

 

« Les parents d'élèves de l'école Saint-Dominique de la ville minière de Moanda expriment, depuis des années, leur ras-le-bol devant l’état de délabrement de cet établissement. COMILOG ERAMET, qui exploite le manganèse, depuis kalakala, refuse de jeter un regard compatissant sur cette école, qui a, pourtant, formé beaucoup d'agents de COMILOG », se désole le syndicaliste.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires