IMG-LOGO
Accueil Article Mouila : La responsable de la société ZPB-Gabon en prison
Economie

Mouila : La responsable de la société ZPB-Gabon en prison

par BITOLI Valérie - 24 Aug 2020, 09:59 1320 Vues 0 Commentaires
IMG He Lemi alias Emilie séjourne désormais à la prison centrale de Mouila.

He Lemi alias Émilie, responsable de la société de transformation de bois Zhong-Pen bois du Gabon (ZPB-Gabon), est depuis quelque jours à la prison centrale de Mouila pour détournement des scellés et destruction des biens.

Par Wilfrid Kombe Nziengui

 

Le délire aura tourné court pour He Lemi alias Emilie, une ressortissante chinoise, par ailleurs responsable de la société de transformation du bois Zhong Peng Bois du Gabon (ZPB-Gabon),  basée à  Sindara, dans le département de Tsamba-Magotsi, province de la Ngounié.  Dame Emilie a été placée sous  mandat de dépôt par le parquet à la maison  d’arrêt de Mouila, le vendredi 21 août  dernier pour vol des scellés et destruction des biens.

 

En effet, le 10 janvier  2020, la représentante de ZPB-Gabon s’était présentée au tribunal de première instance de Mouila accompagnée de son conseil pour solliciter la saisie à titre conservatoire d’un bull SHANTUI, SD22F et d’un chargeur de marque XCMG LW 600,  détenus par un exploitant forestier, Pamphile Mourambou, en garantie de paiement.

 

Sur la base d’un contrat signé le 19 novembre 2018 à titre onéreux entre les deux opérateurs,  sieur Pamphile Mourambou achetait auprès de la société conduite par He Lemi les deux engins. Ce dernier s’était engagé à solder la dette dans la période allant du 30 avril au 15 octobre 2019. Ce, après avoir avancé plus de la moitié du montant total.

 

Mais suite à l’arrêt de ses activités, sieur Mourambou ne sera plus en capacité  d’honorer ses engagements auprès de la société (ZPB-Gabon). Toute chose qui a motivé la plainte de la responsable de ladite société auprès du tribunal de première instance de Mouila.

 

De là, une ordonnance du président de la juridiction autorisant la saisie des engins et leur mise sous scellé avait été prise. Alors que les engins étaient placés sous scellé par le tribunal de Mouila, dame Emilie aurait usé  de plusieurs subterfuges pour prendre les engins, afin de les mettre  en exploitation à nouveau à Sindara sans l’autorisation des autorités judiciaires.

 

Malheureusement, le moteur de l’un des engins, notamment le bull, sera cassé en plein chantier. Ce qui parviendra aux oreilles de sieur Pamphile qui   saisira le parquet. La ressortissante chinoise sera de suite placée sous mandat de dépôt.

 

(Affaire à suivre)

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires